Entre les factures estimées et le décompte basé sur votre consommation réelle d’énergie, il est parfois difficile de s’y retrouver. Comparateur-Energie fait le point sur leur intérêt respectif.


Sommaire

Durant l’année, votre fournisseur d’électricité ou de gaz (Engie Electrabel, Eni, Eneco…) vous envoie différents types de factures. Si elles sont toutes en lien avec votre consommation électrique ou de gaz, elles ne tiennent en réalité pas compte des mêmes données. Que payez-vous alors vraiment ? Comment vos factures sont-elles établies ? Explications.

Relever votre compteur d’énergie permet de calculer votre consommation réelle

En Belgique, votre compteur électrique ou de gaz est généralement relevé une fois par an à la demande du GRD (ORES, Sibelga, Resa…). Cette manœuvre est indispensable car, sans elle, impossible de mesurer votre consommation réelle d’énergie. À partir du précédent index, elle permet en effet de découvrir le nombre de kilowattheures (kWh) consommés pendant une période définie, par exemple les douze derniers mois écoulés. En cas de compteur d’électricité monohoraire, la consommation annuelle est calculée de la façon suivante :

  • Index au 1er janvier 2017 : 2 585 kWh
  • Index au 5 janvier 2018 : 3 206 kWh

Compteur électriqueDans cet exemple, la période de consommation couvre 370 jours. Il suffit alors de faire une règle de trois pour connaître le nombre de kilowattheures consommées durant un an.

→ 3 206 – 2 585 = 621 kWh d’électricité consommés en 370 jours, soit 612 kWh consommés en un an.

Une fois le nouvel index enregistré par le GRD, il est directement communiqué au fournisseur d’énergie afin que ce dernier puisse établir la facture annuelle, aussi appelée facture de régularisation. En fonction de la somme totale déjà versée pendant l’année lors des factures intermédiaires, vous recevez une note de crédit ou une note de débit, si vous devez payer un supplément.

Vous en avez assez de devoir repayer chaque année lors de la régularisation ? Vous envisagez sérieusement de résilier votre contrat d’énergie actuel pour en trouver un meilleur ? Découvrez tous nos trucs et astuces pour réduire votre facture d’électricité ! Si vous désirez obtenir des conseils personnalisés, n’hésitez pas à appeler nos spécialistes en énergie au 0800 37 369.

Le nombre de factures intermédiaires n’influence pas le calcul de votre consommation

La majorité des fournisseurs de gaz et d’électricité laissent leurs clients choisir quand payer leurs factures. Cette liberté, permettant à tout un chacun de répartir ses dépenses de manière optimale, n’a aucun impact sur la régularisation. Cependant, le rythme de facturation détermine le nombre de factures estimées reçues :

  • La mensualisation : le client reçoit chaque mois une facture à montant fixe. Attention, en cas de tarif variable, les fournisseurs modifient le montant de l’acompte. Ces mensualités permettent de mieux gérer son budget puisqu’il ne faut pas avancer une somme importante en une fois.
  • Le paiement bimestriel (facture tous les deux mois) : le fournisseur envoie dans l’année cinq factures intermédiaires, donc estimées, et une fondée sur la consommation réelle. À l’instar des factures mensuelles, elles doivent bien entendu être toutes réglées. Le client ne doit pas attendre de recevoir la facture annuelle pour payer sa consommation de gaz ou d’électricité.
  • La facturation semestrielle : assez rare, ce type de paiement impose au client de débourser une somme importante à chaque fois étant donné qu’il reçoit seulement deux factures par an : l’une fondée sur une estimation, l’autre sur la consommation réelle d’énergie.
  • L’acompte annuel à payer à l’avance : certains fournisseurs comme Essent proposent une offre permettant aux consommateurs de payer une seule facture d’acompte par an au moment de la conclusion du contrat (et de son renouvellement). À savoir que la première année, le montant à régler immédiatement est fixé en fonction de la consommation moyenne d’un ménage belge.

Alors que la facture de régularisation est calculée sur la base du relevé de compteur, il n’en va pas de même pour la facture intermédiaire. Cette dernière est en effet généralement estimée à partir de vos habitudes de consommation.

Votre facture d’énergie est estimée dans trois situations

La plupart du temps, votre consommation pour l’année à venir est déterminée sur la base de vos consommations annuelles précédentes, récoltées grâce aux relevés de compteur. Une fois votre future consommation estimée, votre fournisseur n’a plus qu’à calculer le montant annuel dû en tenant compte des tarifs de l’électricité ou du gaz indiqués dans votre contrat d’énergie. Si vous avez opté pour des mensualités, il divisera simplement ce montant par 12.

Cependant, il peut arriver que l’index ne soit pas relevé ou soit jugé erroné. Une estimation de votre consommation de gaz ou d’électricité a alors lieu.

1. Relever l’index s’est avéré impossible

Technicien envoyé par le gestionnaire de réseau de distribution pour relever les indexLorsque le compteur n’est accessible qu’en votre présence, votre GRD vous prévient du passage du technicien quelques jours avant sa venue. Vous êtes alors tenu de vous organiser afin qu’il puisse facilement relever les index. Si vous ne pouvez pas vous libérer, n’hésitez pas à demander à une personne de confiance d’accueillir le releveur à votre place. Autres solutions : inscrire les index sur un papier affiché dans un endroit visible ou les transmettre vous-même à votre GRD par Internet, par téléphone ou par courrier.

Si, malgré son avertissement, votre GRD n’a pas réussi à lire vos index et n’a rien reçu de votre part, il est légalement tenu d’estimer votre consommation d’électricité ou de gaz. Il réalise pour cela une moyenne des consommations relevées lors des années antérieures pour le logement concerné, qu’il s’agisse de vos consommations ou non. Il transmet ensuite cette estimation au fournisseur qui s’en servira pour établir la facture indiquant ce que vous avez consommé, en théorie, durant la période concernée.

Vous pensez que l’estimation de votre consommation électrique ou de gaz réalisée par votre GRD est trop élevée ou trop faible ? Contactez-le afin de lui faire part de vos doutes ! Il pourra éventuellement procéder à une rectification. Cependant, le plus simple pour éviter tout désagrément reste de bien transmettre vos index et à temps. En effet, une relève juste, c’est une facturation juste également.

Attention : transférer les compteurs d’énergie lors d’un déménagement est crucial. La première étape consiste à relever les index à votre ancienne adresse et à la nouvelle. Communiquez-les ensuite directement au GRD actif dans la commune concernée afin de ne pas mêler votre consommation à celle de l’ancien ou du futur occupant des lieux. Vous craignez de vous tromper ? Apellez-nous gratuitement au 0800 37 369, nous vous expliquerons la marche à suivre.

2. Votre GRD considère l’index erroné

Que l’index de votre compteur de gaz ou d’électricité ait été relevé par un technicien ou par vous-même, il peut se révéler incorrect, souvent à cause d’une erreur de transcription. En règle générale, il est estimé erroné lorsqu’il présente des incohérences par rapport au relevé de la période précédente. Cela arrive par exemple lorsqu’il est inférieur alors qu’il devrait logiquement être supérieur ou lorsqu’il présente un écart anormalement élevé au regard de votre historique de consommation. Dans une telle situation, il est très probable que le GRD ne tienne pas compte de l’index communiqué et réalise une estimation, à défaut de pouvoir procéder à une vérification.

Attention, en présence de panneaux photovoltaïques, votre index peut être inférieur à celui de la période précédente si vous avez produit plus que la quantité d’électricité consommée.

Astuce de nos conseillers : vos habitudes de consommation ont radicalement changé ? Au moment de la relève de vos index, n’hésitez pas à le signaler à votre GRD afin d’éviter une estimation ou un contrôle inutile. Pour ce faire, le plus simple est de lui transmettre vos index par téléphone et de lui communiquer ce changement par la même occasion.

3. Votre compteur électrique ou de gaz est défectueux

Réclamation d'un client auprès de son fournisseur d'énergieConstater un index erroné à cause d’un compteur d’énergie défectueux est un cas de figure rare mais pas impossible. Dans un premier temps, si vous pensez que l’index est incorrect, faites part de vos doutes au service clientèle de votre fournisseur en lui communiquant notamment votre code EAN et le numéro de référence de la facture en question. Il sera ainsi en mesure de vous identifier facilement et de demander à votre GRD de contrôler à nouveau l’index. S’il refuse d’intervenir, adressez-vous par écrit au service plaintes du fournisseur en précisant que le montant de votre facture a, selon vous, été calculé à partir d’un relevé de compteur erroné. Cette démarche n’aboutit pas non plus à un résultat probant ? Il vous reste une dernière possibilité : introduire un dossier auprès du Service régional de médiation pour l’énergie. En Wallonie, il s’agit du SRM, organisme créé au sein de la CWaPE.

Pour information, lorsque vous soupçonnez un dysfonctionnement du compteur électrique ou de gaz, vous avez le droit de demander à votre gestionnaire de réseau de venir le contrôler. Cependant, si la bonne performance de l’appareil est avérée, vous devrez payer les frais de cette intervention qui s’élèvent à plusieurs centaines d’euros. Dans le cas contraire, vous n’aurez rien à dépenser pour le déplacement du technicien ainsi que pour le remplacement du compteur d’électricité ou de gaz. De plus, le fournisseur vous enverra une facture de rectification.

L’estimation de votre consommation annuelle est calculée à partir de critères précis

Vous emménagez dans un logement venant d’être raccordé au réseau électrique ou de gaz ? Vous n’avez aucune idée de votre consommation d’énergie ? Pour calculer le montant de vos prochaines factures intermédiaires, votre fournisseur d’énergie va alors effectuer une estimation de votre consommation en prenant généralement en compte les éléments suivants :

  • Vos habitudes de vie, le nombre de personnes dans votre ménage, la superficie de votre logement, l’âge de votre chaudière ainsi que le nombre de vos appareils électriques.
  • Une estimation de l’évolution du coût du gaz naturel et de l’électricité.
  • Les conditions climatiques : même si vos habitudes restent identiques, il est possible que vous consommiez plus d’énergie qu’auparavant. En effet, lorsque les températures extérieures sont basses, votre chaudière au gaz naturel fonctionne davantage pour maintenir votre confort habituel. Elle consommera donc plus de combustible.

Le saviez-vous ? Vous pouvez également calculer seul votre consommation d’électricité ou de gaz ou vous référer à la consommation moyenne d’énergie en Belgique afin d’avoir quelques repères. Une famille de trois personnes consomme ainsi 3 500 kWh d’électricité et 23 260 kWh de gaz par an. Pour réaliser au mieux une estimation de votre facture d’énergie, vous pouvez faire appel à nos conseillers en composant le 0800 37 369 ou en les contactant par e-mail (info@comparateur-energie.be).

Le montant de vos factures intermédiaires change d’une année à l’autre

Imaginons la situation suivante : vous avez éventuellement changé de fournisseur de gaz ou d’électricité et vous constatez que vos factures mensuelles ont augmenté ou diminué par rapport à l’année passée. Pourquoi ? Trois raisons peuvent expliquer ce phénomène :

  1. Changement du prix du kWh en fonction des offres d'énergieLe relevé d’index a régularisé les estimations : si, lors de la souscription du précédent contrat, vous ou votre fournisseur aviez estimé votre consommation d’énergie, il est probable que le relevé de compteur révèle un écart entre l’hypothèse et la réalité. Le fournisseur tient alors compte de ce dernier pour revoir à la hausse ou à la baisse le montant de vos prochaines factures intermédiaires.
  2. Vos habitudes de consommation ont changé : l’achat de nouveaux appareils électroménagers et une modification de la composition de votre ménage ont des répercussions sur vos factures. N’hésitez dès lors pas à ajuster le montant de vos acomptes en cours d’année afin d’éviter toute mauvaise surprise lors du décompte annuel.
  3. Vous bénéficiez d’un autre tarif de l’électricité ou du gaz : en cas de changement de fournisseur d’électricité ou de gaz, vous n’avez plus la même offre d’énergie qu’autrefois. Pour information, cette démarche est vivement conseillée puisqu’en utilisant un comparateur des prix du gaz et de l’électricité, vous découvrez directement les offres énergétiques les moins chères. Si vous êtes fidèle au même fournisseur pour la deuxième année consécutive, vous ne bénéficiez plus des promotions accordées aux nouveaux clients. Il est donc normal que votre facture soit plus élevée. Pour changer la donne, la solution consiste, là aussi, à rejoindre une autre entreprise de fourniture.

Besoin d’aide pour comprendre votre facture d’énergie ou pour réaliser une simulation de votre consommation de gaz ou d’électricité ? Nos conseillers, joignables au 0800 37 369, du lundi au vendredi, de 9h à 12h30 et de 13h30 à 17h30, sont à votre disposition.

Réactions3