Pour certains, c’est pile le bon moment de changer de contrat d’énergie. Les prix du gaz et de l’électricité sont en baisse depuis le début de l’année et un changement de contrat pourrait vous permettre de réaliser des économies. C’est simple, rapide et gratuit !

Les consommateurs qui ont souscrit leur contrat actuel entre juin 2018 et décembre 2018 (ou dont le contrat a été renouvelé durant cette même période) sont particulièrement ciblés car ils ont signé à une période de flambée des prix. Depuis lors, les tarifs du gaz et de l’électricité ont baissé.

« Entre janvier et août, les prix de l’électricité ont en moyenne baissé de 150€ ; pour le gaz, c’est de l’ordre de 350€ pour une facture annuelle », résume Laurent Jacquet, directeur de la CREG (Commission de Régulation de l’Électricité et du Gaz).

Comparez maintenant les offres d’énergie et réduisez votre facture ! 225€ euros économisés en moyenne grâce à notre comparateur. Découvrez le montant de vos économies.
Je compare et j'économise Comparateur gratuit

Comment expliquer la chute des prix de l’énergie ?

En général, la chute de prix est un phénomène saisonnier et récurant, mais cette fois-ci elle est plus marquée que d’habitude. Les prix du gaz et de l’électricité avaient atteint des niveaux très bas début 2016, pour ensuite repartir à la hausse. Selon les données de la CREG (Commission de Régulation de l’Electricité et du Gaz), cette forte augmentation a surtout été enregistrée durant le 4e trimestre de l’année 2018 et s’explique par plusieurs facteurs dont la hausse du prix du gaz naturel sur le marché de gros (due entre autres à la hausse du prix des émissions de CO2) et la situation incertaine de la production nucléaire.

Entre-temps, la situation sur le marché de l’énergie s’est quelque peu normalisée et la menace d’une pénurie d’électricité est momentanément écartée. Les centrales nucléaires sont à nouveau en activité et la production d’énergie renouvelable a établi de nouveaux records. Par exemple, la production d’électricité photovoltaïque a augmenté de 6% durant le premier semestre de 2019 grâce au bon ensoleillement et à l’augmentation du nombre de panneaux solaires installés en Belgique.

Du côté du gaz, son prix a chuté de 50% depuis le 1er janvier en Europe et en Belgique. Ceci s’explique grâce à une production abondante et à une demande relativement faible suite à l’hiver clément de 2018-2019.

C’est donc le bon moment de changer de contrat d’énergie, car à partir de septembre, c’est fort probable que les prix recommenceront à augmenter.

Et qu’en est-il du montant total de la facture d’énergie ?

Vos factures d’électricité et de gaz sont composées de trop d’éléments et il n’est pas toujours facile de saisir toutes les informations du premier coup : prix de l’énergie, coûts de réseaux, taxes et surtaxes…

La première partie de la facture, le prix de l’énergie donc, est la seule sur laquelle vous pouvez avoir une réelle incidence. Elle regroupe notamment le prix du kWh du gaz ou de l’électricité ainsi que la redevance, tous deux fixés par le fournisseur d’énergie. Cette partie concerne environ la moitié du montant total de votre facture. En quelques mots : si le prix de l’énergie est divisé par 2, ça ne veut pas dire que le montant total de votre facture sera divisé par 2. Ce dernier baissera donc de 25%. Et encore tout dépend de la durée sur laquelle s’étend la chute de prix, ainsi que de la période où elle se manifeste. Une baisse des prix en hiver aura un impact plus important qu’une baisse des prix en été.

Consultez notre guide pour mieux comprendre votre facture d’énergie

Que choisir : tarif fixe ou variable ?

La plupart des fournisseurs d’énergie commercialisent plusieurs sortes de contrats de fourniture d’électricité. Le consommateur a par exemple généralement le choix entre une offre d’électricité verte, une offre 100% web ou une offre classique. Mais un critère va au-delà de ces spécificités : le taux appliqué dans votre contrat. Pouvant être fixe ou variable, il influence non seulement le coût du kWh et celui de l’abonnement à l’électricité mais également la garantie accordée au client.

En effet, un tarif fixe assure un prix du kWh d’électricité identique durant toute la durée du contrat de fourniture d’énergie. En échange de cette sécurité, les fournisseurs réclament souvent un abonnement annuel plus cher. Un tarif variable est quant à lui indexé chaque trimestre. Une évolution à la baisse ou à la hausse que le consommateur découvre habituellement au moment de la réception de son décompte annuel. Le risque étant qu’en cas d’augmentation, il doive payer un montant supplémentaire assez élevé.

Il en va de même pour les contrats de fourniture de gaz. Si vous disposez déjà d’un contrat à prix variables, c’est peut-être le moment de penser à prendre un contrat à prix fixe, les tarifs étant plus faibles pour l’instant. Effectuez une simulation dans notre comparateur de prix : c’est simple, rapide et gratuit.

Redevance annuelle, indemnité de rupture… Que dit la loi ?

Pour couvrir ses frais administratifs, le fournisseur d’énergie peut demander une redevance fixe (ou des frais d’abonnement) annuelle. Selon la CREG, il pourrait s’agir des frais liés à l’établissement des factures ou à l’organisation du service clientèle.

Différentes modalités existent pour facturer la redevance fixe :

  • Soit en fonction de la durée effective du contratPar exemple, vous avez conclu un contrat avec une redevance fixe par année de 50 €. Finalement, vous changez de fournisseur au bout de 6 mois. La redevance fixe étant facturée au prorata de la durée effective du contrat, vous ne devrez payer que 25 € de redevance ;
  • Soit forfaitairement, par année entaméePar exemple, vous avez conclu un contrat avec une redevance fixe par année de 50 €. Finalement, vous changez de fournisseur au bout de 6 mois. La redevance fixe étant facturée par année entamée, le fournisseur vous demandera de payer 50 € de redevance ;
  • Soit, pour certains contrats à durée déterminée de plus d’un an, par année entamée, uniquement pour la première année. Puis pour les années suivantes la redevance est facturée ::
    • par année entamée mais en diminuant la redevance fixe à partir de la deuxième année ;
    • au prorata des jours livrés à partir de la deuxième année ;
    • en deux parties à partir de la deuxième année : une partie fixe par année entamée et une partie au prorata du nombre de jours livrés.

Comparez, changez mais ne perdez néanmoins pas cet élément de vue si vous êtes bien décidé à changer plus régulièrement de contrat d’énergie pour profiter en permanence des meilleurs prix.

Attention ! Les fournisseurs d’énergie ne peuvent pas facturer d’indemnités de rupture.

Depuis le 13 septembre 2012, date d’entrée en vigueur de la loi concernant la suppression des indemnités de rupture, tout consommateur particulier peut changer de fournisseur à tout moment sans payer d’indemnité de rupture. Il devra cependant respecter le délai de préavis qui est stipulé dans son contrat et qui est généralement d’un mois. Si un fournisseur d’énergie essaie de vous faire payer des indemnités, vous pouvez lui rappeler la loi. S’il persiste, vous pouvez contacter le Service de médiation de l’énergie.

Découvrez vite les promotions exclusives des fournisseurs sur Comparateur-Énergie.be !
Je compare gratuitement Je réalise jusqu'à 225€ d'économies

Comment changer de contrat d’énergie ?

Changer de contrat ou de fournisseur d’énergie est donc simple, gratuit et garanti sans coupure d’alimentation en gaz ou en électricité. En Belgique juste 10 à 15% des consommateurs changent régulièrement de contrat d’énergie.

1. Le premier pas pour changer de contrat d’énergies est de comparer les prix.

Avec l’aide de notre comparateur des prix du gaz et d’électricité, vous obtenez une image complète du marché avec des prix constamment mis à jour. De cette façon, vous pouvez facilement voir quel est actuellement le meilleur contrat pour vous, en tenant compte de votre région, de votre consommation et du type de votre compteur électrique.

2. La deuxième étape est de souscrire à un nouveau contrat d’énergie.

Vous pouvez le faire directement sur notre site Comparateur-Energie.be. C’est rapide, gratuit et vous bénéficiez d’un accompagnement personnalisé avant, pendant et après le changement de contrat.

3. Et enfin, n’oubliez pas que le marché de l’énergie et les tarifs des fournisseurs évoluent constamment.

Il faut rester vigilant et comparer les prix des fournisseurs au moins une fois par an pour garder un prix compétitif et réaliser de belles économies si de meilleures offres se présentent. Souvent, la différence sur base annuelle peut s’élever à des centaines d’euros.

Vous désirez en savoir plus sur le fonctionnement du comparateur ou vous avez besoin d’un coup de main pour réduire votre facture d’électricité ? Nos conseillers sont à votre disposition au 0800 37 369, du lundi au vendredi, de 9h à 18h00.

Pas le bon moment pour vous ? Inscrivez-vous à la newsletter mensuelle pour être tenu au courant des meilleurs offres du moment.

J'appelle un conseiller Gratuit et sans engagement
Réagir !