Il était question de Shell ou encore de Rabobank. Après plusieurs semaines de rumeurs, le fournisseur d’énergie néerlandais Eneco lève enfin le voile sur son acquéreur. Ce lundi 25 novembre, il a ainsi annoncé dans un communiqué son rachat par un consortium japonais, composé de Mitsubishi Corporation et de Chubu.

La transaction s’élève à un montant de 4,1 milliards d’euros pour l’entièreté des parts. Concernant la répartition, Mitsubishi Corporation deviendra ainsi le nouvel actionnaire majoritaire d’Eneco en s’octroyant 80 % des actions ; Chubu détiendra donc les 20 % restants.

Le conseil d’administration d’Eneco se serait prononcé à l’unanimité en faveur du rachat. Il ne reste qu’à attendre l’accord des autorités néerlandaises compétentes pour finaliser l’accord.

Quels changements à prévoir suite au rachat d’Eneco ?

D’après le communiqué d’Eneco, cette transaction permettra de mener l’expansion à l’international de ses activités.

Eneco deviendra le centre européen de toutes les activités liées à l’énergie de Mitsubishi Corporation, une entreprise mondiale ayant de grandes ambitions dans le domaine de la transition énergétique, et de Chubu, la troisième plus grande société énergétique japonaise avec environ 10,2 millions de contrats de vente au détail et axée sur les sources d’énergie non fossiles”, déclare Eneco.

L’entreprise précise en outre que sa marque et sa culture d’entreprise resteront inchangées. Elle assure également qu’aucune modification n’est à prévoir sur les conditions de travail et l’emploi. Quant au siège social, celui-ci restera bien à Rotterdam.

Au niveau du conseil d’administration et de la direction de l’entreprise, quelques ajustements sont annoncés. On notera ainsi la démission de Ruud Sondag de son poste actuel de CEO dès la fin de la transaction. Son remplaçant n’a pas encore été annoncé, mais il sera néerlandais.

Eneco désire ainsi souligner qu’elle reste fidèle à son héritage néerlandais, même après un rachat mené par des groupes japonais.

Eneco restera avant tout une entreprise énergétique néerlandaise, intégrée et indépendante”, ajoute Ruud Sondag.

Concernant les offres actuellement proposées aux clients, il n’y a pas eu d’annonce de changement. Eneco Belgique n’a pas non plus émis de commentaire en particulier. Si vous possédez actuellement un contrat d’énergie avec Eneco, celui-ci devrait donc rester identique.

À propos d’Eneco

Eneco est née en 1995 de la fusion des municipalités des villes de Rotterdam, La Haye et Dordrecht. D’autres municipalités se joignent à l’actionnariat par la suite.

En 2003, le fournisseur d’énergie fait son entrée sur le marché belge — d’abord en Flandre, avant de s’étendre en Wallonie. Il fait de la production et de la distribution d’électricité verte son créneau. L’entreprise a ainsi graduellement gagné en parts de marché, jusqu’à devenir le 3e fournisseur en Flandre, et le 4e en Wallonie.

Jusqu’à présent, les actions d’Eneco appartenaient à 44 municipalités néerlandaises. Les actionnaires principaux se composaient ainsi des villes de Rotterdam (31,69 %), La Haye (16,55 %) ainsi que Dordrecht (9,05 %).

>> Voir toutes les offres d’Eneco

À propos de Mitsubishi Corporation et de Chubu

Mitsubishi Corporation (MC) est un groupe mondial actif dans de nombreux domaines, tels que le gaz naturel, les solutions énergétiques, l’industrie automobile, les matériaux industriels, et bien d’autres encore. Partenaire d’Eneco depuis 2012 sur de nombreux projets durables, le groupe désire entre autres développer une partie de ses éoliennes offshore à travers la structure d’Eneco.

Chubu est un partenaire de longue date de MC — notamment sur des projets éoliens. C’est l’un des plus grands fournisseurs d’énergie au Japon. L’entreprise entreprend actuellement de nombreux projets concernant le développement d’énergies vertes, afin de réduire sa dépendance aux énergies fossiles et au nucléaire, suite aux évènements de Fukushima.

Le communiqué de presse d’Eneco laisse entendre que le consortium a de grandes ambitions pour développer les solutions durables d’Eneco à travers cette acquisition.

Réagir !