Si votre logement est doté d’un compteur à budget pour l’électricité ou le gaz, mais que vous désirez le retirer, il vous faudra faire une démarche en bonne et due forme auprès de votre fournisseur. Voici comment vous y prendre.

Vous emménagez dans une nouvelle habitation possédant un compteur à budget, mais vous ne désirez pas le garder ? Ou bien vous n’en avez plus l’utilité ? Quelles que soient vos raisons, il vous est possible de désactiver ou d’enlever le compteur à budget. Dans cet article, nous vous expliquons comment procéder.

Envie de plus de bons plans énergie ? Inscrivez-vous à notre newsletter ! Faites le plein de conseils pour réduire vos factures d'énergie.
Je m'inscris Nos meilleurs conseils tous les mois !

Rappel : qu’est-ce qu’un compteur à budget ?

Pour ceux qui ne sont pas familiarisés avec le concept de compteur à budget, il faut retenir qu’il permet de consommer de l’énergie en prépaiement. Ainsi, pour être fourni en électricité ou en gaz, vous devez recharger une carte électronique d’un certain montant à un point de rechargement. Il suffit ensuite d’insérer ladite carte dans votre compteur à budget afin de pouvoir consommer de l’énergie à hauteur de la somme que vous avez chargée. Cela vous force à contrôler votre budget, car si vous épuisez le crédit de votre carte ainsi que le crédit de secours, votre compteur se bloquera et vous subirez une coupure d’énergie.

En Wallonie et en Flandre, on impose parfois ce type de compteur à des ménages en défaut de paiement. À Bruxelles, par contre, il n’y a pas de compteur à budget.

>> Lire aussi : Quels sont les différents types de compteurs électriques ?

Faut-il plutôt désactiver ou faire enlever le compteur à budget ?

En règle général, il est préférable de désactiver la fonction « budget » plutôt que de changer de compteur. Ce dernier fonctionnera alors comme n’importe quel compteur classique.

En effet, remplacer un compteur à budget a un coût, alors que désactiver la limitation ne nécessite aucuns frais. Toutefois, un remplacement de compteur peut rester nécessaire dans les cas suivants :

  • Le compteur est défectueux : si vous constatez des anomalies (un compteur qui tourne trop vite, ou trop lentement, par exemple), c’est qu’il est temps que vous le remplaciez.
  • Vous installez des panneaux photovoltaïques : avec une installation photovoltaïque, vous avez plutôt intérêt à faire installer un compteur intelligent « double flux ». Celui-ci vous permettra en effet de mesurer la quantité d’électricité que vous prélevez du réseau et celle du surplus que vous y injectez.
  • Le compteur n’est plus aux normes : si pour une raison ou pour une autre, votre compteur n’est plus aux normes de sécurité, votre gestionnaire de réseau (ou GRD) aura l’obligation de vous le remplacer. Il s’agit cependant d’un cas assez rare.

Bon à savoir : un compteur à budget mono-horaire peut éventuellement être converti en bi-horaire (et vice-versa) sans qu’un remplacement ne soit nécessaire (voir plus loin pour plus de détails).

Les étapes pour désactiver un compteur à budget

La procédure pour désactiver un compteur à budget est relativement simple. Nous vous détaillons ci-après comment se déroulent les étapes.

1. Préliminaires

Selon votre situation vis-à-vis du point de fourniture, il y a certaines choses dont vous devrez vous assurer avant d’entamer une demande de désactivation.

Pour un nouvel occupant d’un logement :

Si vous venez d’emménager, il vous faudra souscrire d’abord un contrat d’énergie avec le fournisseur de votre choix. Pour simplifier cette étape, vous pouvez utiliser un comparateur de prix en ligne tel que Comparateur-Energie.be. En quelques clics, vous pourrez trouver facilement un contrat d’électricité ou de gaz adapté à votre nouveau domicile et y souscrire directement sans perdre de temps. Vous pourrez ainsi centraliser vos démarches administratives liées à l’énergie sur un seul site web.

Comparez maintenant les offres d’énergie et réduisez votre facture ! 225€ euros économisés en moyenne grâce à notre comparateur. Découvrez le montant de vos économies.
Je compare et j'économise Comparateur gratuit

Dès la confirmation et la réception de votre contrat d’énergie, vous pourrez effectuer la demande.

>> Lire aussi : Je déménage : comment gérer mon contrat d’électricité et de gaz ?

Pour une personne précédemment en défaut de paiement :

Si ce compteur vous avait été imposé pour cause de défaut de paiement, il faudra au préalable régler toutes vos dettes pour mettre votre dossier en ordre, avant de pouvoir entamer la procédure de désactivation.

2. Demandez la carte de désactivation

Si vous avez respecté ces conditions, alors vous pouvez adresser une demande de désactivation à votre fournisseur d’énergie. Vous devrez alors lui communiquer le numéro de votre compteur, ainsi que votre code EAN.

Note : pour une personne en défaut de paiement dont le gestionnaire de réseau est ORES, il faudra également faire parvenir au fournisseur un relevé d’index.

Suite à cette demande, votre fournisseur informera votre gestionnaire de réseau (ou GRD) de votre volonté et lui demandera de vous établir une carte de désactivation.

3. Recevez votre carte de désactivation

Le délai entre la demande et la création de la carte de désactivation oscille entre 24 et 72 h. Dès que la carte est prête, vous pourrez vous rendre dans les locaux de votre GRD afin de la réceptionner.

Pour trouver les coordonnées de votre gestionnaire de réseau, vous pouvez utiliser l’outil suivant : trouver mon gestionnaire de réseau.

4. Désactivez votre compteur à budget

Vous voilà en possession de la fameuse carte de désactivation. Il ne vous reste plus qu’à suivre la procédure de désactivation chez vous. Celle-ci se déroule en plusieurs étapes et est légèrement différente lorsqu’il s’agit de l’électricité ou du gaz.

Vous pouvez les retrouver ci-dessous.

Électricité :

Désactiver un compteur à budget électrique (Source: Eandis)
Copyright Eandis (désormais Fluvius)

Gaz :

Désactiver un compteur à budget de gaz (source: Eandis)
Copyright Eandis (désormais Fluvius)

5. Réception de la facture d’acompte

Votre compteur est désormais devenu un compteur tout à fait standard. Vous allez donc recevoir des factures d’acompte classiques, au lieu de devoir passer par la recharge d’une carte prépayée.

Dès lors, selon les options choisies (facture e-mail ou papier et paiement par domiciliation ou par virement bancaire), vous recevrez votre première facture d’acompte endéans les 15 jours après le début effectif de votre fourniture.

Cas de l’enlèvement d’un compteur à budget

Si une désactivation n’est pas suffisante et que vous devez plutôt remplacer le compteur à budget, alors la démarche sera un peu différente.

Dans ce cas-ci, vous ne devez pas vous adresser à votre fournisseur, mais contacter directement votre GRD. Il vous facturera alors l’opération comme un changement de compteur classique.

>> Trouver mon GRD

Les avantages insoupçonnés d’un compteur à budget

Le compteur à carte prépayée est souvent perçu négativement, car il impose une limite à son possesseur. De plus, le fait de devoir se déplacer physiquement jusqu’à un point de recharge à chaque fois que l’on arrive au bout de son solde est également contraignant.

Pourtant, il possède aussi certains avantages. Il arrive d’ailleurs que certaines personnes décident de garder leur carte de recharge alors qu’elles pourraient s’en passer.

Un meilleur contrôle de son budget

L’énergie en prépayé, c’est effectivement limiter sa liberté de consommation… mais c’est aussi éviter les acomptes et les factures de régularisation ! Par conséquent, à l’instar d’une carte téléphone prépayée, vous pouvez mieux maîtriser votre budget et votre limite de consommation d’énergie. Pour peu que vous rechargiez généreusement votre carte, vous êtes tranquille pour un certain temps.

En outre, notez que le tarif au kilowattheure de votre fournisseur ne change pas, que vous ayez un compteur à budget ou non.

Un passage facile de mono- à bi-horaire (ou l’inverse) – avec ORES

Si vous reprenez un point de fourniture équipé d’un compteur à budget mono-horaire, vous pouvez demander qu’on le passe en bi-horaire assez facilement, ou vice-versa.

En effet, cette opération ne nécessite qu’une activation administrative, pour un montant de 32 € HTVA. En comparaison, si vous deviez changer de compteur, cela vous coûterait minimum 150 €. Si vous désirez changer de type de tarification, il s’agit donc d’une réelle opportunité. Une fois que vous avez demandé cette modification, il faudra généralement attendre une semaine avant qu’elle ne soit actée.

Nouvel occupant : comment garder le compteur à budget ?

Si, en arrivant dans votre nouveau logement, vous désirez garder le compteur à budget en place, vous devrez demander à votre fournisseur une carte de fourniture à votre nom. Il contactera alors votre GRD pour qu’il vous en crée une. Les délais sont généralement cours.

Une fois la carte en votre possession, vous pourrez la recharger à votre guise à l’un des points de chargement prévu à cet effet. Voici où vous pouvez les retrouver, selon votre GRD :

Pour plus d’information sur fonctionnement des compteurs à budget, vous pouvez également consulter les documents suivants :

Conclusion

En résumé, désactiver ou non un compteur à budget dépend de vos préférences.

Si aller recharger votre carte plusieurs fois par an ne vous dérange pas et que vous désirez un contrôle plus ferme de votre budget, alors il serait intéressant pour vous de le garder.

Si par contre, vous préférez être libéré de la menace pesante qu’une carte épuisée peut représenter, alors faites-le désactiver en contactant votre fournisseur. Ce dernier se chargera d’en informer vote GRD pour lancer la procédure de désactivation.


Ce guide vous a été utile ? Ne manquez aucun des autres guides pour mieux gérer votre fourniture d’électricité et de gaz grâce à notre newsletter ! Abonnez-vous dès aujourd’hui et recevez des informations utiles pour votre consommation d’énergie une fois par mois.

Réactions2