Que consomme annuellement votre réfrigérateur, four, télévision, lave-vaisselle et machine à laver ? Pour connaître et anticiper la consommation de vos électroménagers, nous vous expliquons comment la calculer vous-même et vous livrons toutes les estimations ainsi que leur impact sur votre facture d’énergie.

Quelle est la consommation moyenne de vos appareils électriques ?

Vous estimez vos factures trop élevées ? Voici quelques conseils qui vous permettront de diminuer la consommation de vos appareils électriques et donc, le montant de vos acomptes mensuels ! La consommation moyenne de vos appareils électriques dépend de divers critères tels que :

  • La puissance de votre appareil (exprimée en Watt) ;
  • La fréquence d’utilisation (journalière, hebdomadaire, etc.) ;
  • La classe énergétique ;
  • L’âge et la qualité de la marque qui le produit.

Cependant, pour les appareils électriques fréquemment utilisés au sein d’un ménage type, des estimations peuvent être effectuées. Faisons donc le point pièce par pièce !

>> Lire aussi : 5 conseils pratiques pour estimer votre consommation d’électricité

Dans la cuisine : réfrigérateur, lave-vaisselle et four sont les plus énergivores

La cuisine est sans conteste la pièce de la maison ayant les plus grands besoins en énergie. Mais la consommation en électricité de vos divers électroménagers dépend principalement de leur classe énergétique ainsi que de leur qualité du matériel et de la marque

Pour vous donner une idée de ce que représente ces deux facteurs en pratique, nous allons analyser les indispensables de la cuisine. Ainsi, on estime donc qu’un réfrigérateur combiné correspondant au label énergétique A consomme en moyenne 200 kWh / an tandis qu’un modèle similaire de classe C peut consommer jusqu’à 500 kWh sur une année complète… soit 2,5 fois plus !

En ce qui concerne les plaques de cuisson, l’estimation peut également varier selon la technologie utilisée (vitrocéramique, à induction, en fonte…). Si l’on considère que deux plaques de cuisson sont utilisées quotidiennement à raison de trois fois par jour (une fois par repas), leur consommation moyenne annuelle sera la suivante :

  • Vitrocéramique : 260 kWh
  • Induction : 210 kWh
  • Fonte : 360 kWh

Quant au four, il fait bel et bien partie des appareils les plus énergivores de la cuisine puisqu’il peut lui aussi facilement consommer entre 160 et 200 kWh par an. Tout comme le lave-vaisselle si son utilisation est régulière (environ 5 fois / semaine). Ainsi, un lave-vaisselle de classe A consomme en moyenne 200 kWh / an tandis qu’un de classe C consomme plus de 350 kWh sur une année.

>> 7 conseils pour économiser de l’énergie en cuisine

Comparez maintenant les offres d’énergie et réduisez votre facture ! 225€ euros économisés en moyenne grâce à notre comparateur. Découvrez le montant de vos économies.
Je compare et j'économise Comparateur gratuit

Côté buanderie, la machine à laver et le séchoir ne font pas bon ménage

Peu importe leur classe, les machines à laver et les séchoirs sont deux électroménagers indispensables à la vie de nombreuses familles qui sont énergivores et peuvent approcher les estimations suivantes:

  • À raison de 200 utilisations annuelles, soit 4 machines par semaine, un lave-linge de classe A consomme en moyenne 180 kWh contre 270 kWh pour un lave-linge moins performant de catégorie C et donc, plus énergivore ;
  • À raison de 100 utilisations par an, soit deux par semaine, un séchoir de classe A consomme plus ou moins 200 kWh alors qu’un modèle de classe C peut consommer jusqu’à 500 kWh.

Dans le salon, la télévision est l’ennemi invisible

En grande partie parce qu’elle continue de fonctionner et de consommer de l’énergie en étant éteinte, la télévision reste le poste de coût le plus conséquent dans un salon. C’est ce qu’on appelle la consommation de veille. Un sujet important dont nous vous parlons d’ailleurs plus en détails en fin d’article.

De plus, la consommation de votre TV peut aussi varier selon son modèle, ses caractéristiques et année de fabrication. On estime donc qu’à raison de 4h d’utilisation journalière :

  • Un écran plasma en service consomme 480 kWh / an et 40 kWh / an lorsqu’il est mis en veille
  • Une télévision LED en service consomme 90 kWh / an et 2 kWh / an lorsqu’il lorsqu’il est mis en veille
  • Une télévision LCD en service consomme 250 kWh / an et 20 kWh / an lorsqu’il lorsqu’il est mis en veille

Comment calculer la consommation d’un appareil électrique en kWh ?

Si vous souhaitez calculer vous-même la consommation de vos électroménagers, le calcul est relativement simple ! Vous devrez multiplier le nombre d’heures d’utilisation journalière par le nombre de jours d’utilisation sur une année. Une fois ce résultat obtenu, multipliez-le par la puissance de votre appareil exprimée en Watt. Vous obtiendrez alors la consommation de vos appareils électriques en kWh.

Et si vous voulez pousser le calcul plus loin pour connaître le coût annuel de vos appareils, vous devrez simplement multiplier ce résultat par le prix au kWh que vous payez auprès de votre fournisseur d’électricité. Un tarif qui se trouve sur la carte tarifaire envoyée lorsque vous avez souscrit votre contrat.

Envie de plus de bons plans énergie ? Inscrivez-vous à notre newsletter ! Faites le plein de conseils pour réduire vos factures d'énergie.
Je m'inscris Nos meilleurs conseils tous les mois !

Comment réduire la consommation de ses électroménagers ?

Vous trouvez que vos factures d’électricité sont trop élevées ? Cela s’explique peut-être par une mauvaise utilisation de vos électroménagers. Nous vous donnons quelques conseils afin de vous aider à repérer plus facilement les éventuels problèmes liés à vos appareils électriques et ainsi vous réduire leur consommation.

Prêter attention à la classe énergétique

La classe énergétique de vos appareils électriques permet de déterminer facilement leur performance. Depuis mars 2021, le classement allant de A+++ à D a été simplifié afin de laisser place à un classement lettré, allant de A à G. Une identification rendue plus simple pour le consommateur puisque la présence de l’étiquette énergie est désormais obligatoire sur tous les électroménagers. De cette manière, choisir vos nouveaux appareils en magasins n’avait jamais été aussi simple.

Dans ce classement remanié, la lettre « A » est la classe énergétique la plus performante et donc la moins énergivore. En moyenne, on estime qu’un appareil de cette catégorie consomme entre 20 et 50 % d’électricité en moins que son équivalent de classe G (la classe la moins performante et donc al plus énergivore).

Dès lors, bien que les prix des appareils de classe A soient souvent plus élevés, leur impact sur votre facture énergétique démontre que, sur le long terme, le retour sur investissement sera vite rentabilisé. En effet, sa performance vous fera consommer moins d’électricité qu’un vieil électroménager et sa durée de vie sera également plus longue.

>> Lire aussi : Classe énergétique : fini les « + », le label de A à G fait son grand retour

Être vigilant à la consommation de veille

Comme expliqué précédemment, la consommation de veille est l’ennemi public numéro un en termes de consommation d’électricité. Mais à quoi correspond-elle au juste ? Dans la majeure partie des cas, elle est causée par les chargeurs et autres prises qui restent branchés alors que l’appareil électrique n’est pas en utilisation. Il s’agit principalement des multiprises, des chargeurs de smartphone, de votre machine à café ou encore, de votre téléviseur.

On estime donc que pour un ménage type, la consommation de veille moyenne peut contribuer significativement à faire grimper la facture. En dehors de votre consommation même, cet état de veille vous coûte entre 64 et 115 euros par an.

>> Comment la consommation de veille parasite discrètement votre facture

Changer ses habitudes de consommation

Pour le bien de votre portefeuille mais aussi, celui de la planète, plusieurs habitudes de consommation peuvent être mises en place afin de réduire vos factures. Nous vous conseillons donc, par exemple de :

  • Débrancher les appareils électriques dont vous ne vous servez pas, surtout lorsque vous êtes absent pour plusieurs jours ;
  • Dégivrer votre congélateur en moyenne tous les trois mois. En effet, l’épaisseur de givre peut augmenter votre consommation de 10 % ;
  • Faire tourner lave-linge et lave-vaisselle uniquement si ces derniers sont remplis ;
  • Privilégier le séchage de vos vêtements en plein air plutôt qu’au sèche-linge ;
  • Recouvrir vos casseroles lorsque vous faites bouillir de l’eau ;
  • Investir dans des ampoules LED, bien moins énergivores qu’une ampoule classique. On estime d’ailleurs qu’un LED consomme en moyenne 9 W pour une puissance restituée de 60 W.;
  • Dégager l’espace autour de vos radiateurs lorsqu’ils sont allumés ;
  • Purger vos radiateurs avant l’arrivée de l’hiver afin d’augmenter leur performance ;
  • Fermer vos tentures en cas de fortes chaleurs et ce, avant même de brancher votre ventilateur ou d’activer votre climatisation.

>> 50 conseils en énergie pour faire des économies

Malgré tous vos efforts, vos factures d’électricité restent onéreuses ? Dans ce cas, votre problème est peut-être votre fournisseur. En effet, depuis la libéralisation du marché de l’énergie, la concurrence est de mise en Belgique et les offres sont de plus en plus nombreuses. La solution pour trouver le contrat le plus adapté à votre situation ? Comparer les prix du marché ! Pour ce faire, rien de plus simple. Vous pouvez comparer vous-même les tarifs actuels via notre comparateur en ligne ou faire confiance à nos conseillers par téléphone. Si ces derniers trouvent un contrat plus avantageux pour votre foyer, ils s’occupent pour vous de toutes les démarches administratives. De plus, le changement de fournisseur est gratuit en Belgique et n’implique donc aucune indemnités de rupture.

J'appelle un conseiller Gratuit et sans engagement
Réagir !