En Belgique, le prix de l’électricité est un sujet de discussion récurrent en matière d’énergie. Alors à votre avis, comment a-t-il évolué au fil des dernières années ?

66 %

C’est l’augmentation qu’a subi la facture annuelle d’un ménage wallon moyen entre 2007 et 2020.

Mais d’abord, contextualisons la situation. La libéralisation du marché a eu lieu en 2007 en Wallonie (mais en 2003 en Flandre) avec comme conséquence, un changement radical du paysage énergétique en quelques années. Elle a en effet permis l’apparition de nouveaux métiers de l’énergie et le développement de la concurrence.

Avant la libéralisation, seul ENGIE (anciennement Electrabel) fournissait de l’électricité en Belgique. Depuis lors, une série de fournisseurs ont fleuri sur le marché : Luminus, Lampiris, Essent, Mega, Eneco, Energie2030

Depuis lors, le prix total de la facture d’électricité d’un consommateur particulier a augmenté. Mais quelles sont les composantes qui gonflent, année après année, son montant total ?

Comparez maintenant les offres d’énergie et réduisez votre facture ! 225€ euros économisés en moyenne grâce à notre comparateur. Découvrez le montant de vos économies.
Je compare et j'économise Comparateur gratuit

Au travers de cet article, découvrez comment ont évolué les différents éléments qui composent la facture d’électricité d’un ménage :

  • redevances fixes
  • coûts de réseaux de distribution et de transport
  • cotisations diverses
  • prix unitaires de l’énergie

La facture d’électricité : de quoi se compose-t-elle ?

Pour aborder l’évolution des prix de la facture d’électricité, il est essentiel de connaître ses différentes composantes. En voici un rapide récapitulatif :

  1. L’énergie et la contribution aux énergies renouvelables (ou coût de l’énergie verte) ;
  2. Les coûts de réseaux de transport et de distribution ;
  3. Les taxes et les surtaxes (incluant TVA et redevances).

Seule la première composante de la facture (énergie et contribution aux énergies renouvelables) est soumise à la concurrence. En effet, les fournisseurs d’électricité sont libres de déterminer les prix de l’énergie et de la contribution aux énergies renouvelables.

En ce qui concerne les deux autres composantes (les coûts de réseaux de transport et de distribution ainsi que les taxes et les surtaxes), le marché n’est pas libéralisé. Le consommateur ne peut donc choisir son gestionnaire de réseau de distribution et/ou de transport.

Nous verrons dans l’analyse ci-dessous que cette différence en matière de libéralisation joue un rôle crucial dans l’évolution du prix de la facture énergétique.

Comment la facture d’électricité des wallons évolue-t-elle ?

Notre analyse porte sur l’évolution de la facture énergétique du consommateur sur la base des tarifs HTVA entre décembre 20106 et décembre 2019. Les consommations retenues sont celles d’un ménage wallon moyen de trois personnes, qui disposerait d’un compteur bihoraire (jour et nuit), réparties comme suit : 1.600 kWh pour la consommation de jour et 1.900 kWh pour la consommation de nuit.

évolution de la facture moyenne annuelle d'électricité d'un ménage wallon
Source : CWaPE

Après une analyse globale de l’évolution des prix entre 2007 et 2019, chaque composante de la facture énergétique sera abordée séparément et traitera des prix en 2007 et des prix en 2019.

Tendance globale

Entre décembre 2006 et décembre 2019 la CWaPE (Commission wallonne pour l’Energie) a calculé une hausse de la facture moyenne d’électricité de 66 % pour un ménage wallon. Il faut dire que rien qu’entre 2018 et 2019, la facture d’électricité a fait un bon de 5,6 %.

Par ailleurs, la CWaPE observe également que l’écart entre entre la facture moyenne et le produit le moins cher du marché continue à s’accentuer au fil des années. Cela signifie donc que les ménages wallons pourraient réaliser 163,07 euros sur leur facture annuelle d’électricité. Cet écart pourrait se réduire considérablement si les ménages prenaient plus souvent le temps de comparer leurs prix avec ceux du marché.

Découvrez vite les promotions exclusives des fournisseurs sur Comparateur-Énergie.be !
Je compare gratuitement Je réalise jusqu'à 225€ d'économies

Analysons maintenant plus en détail l’évolution de chaque composante de la facture.

composantes de la facture moyenne d'électricité d'un ménage wallon pour l'année 2008
Source : L’analyse des prix de l’électricité et du gaz naturel en Wallonie (clients résidentiels) sur la période de janvier 2007 à décembre 2010 (CWaPE)
composantes de la facture moyenne d'électricité d'un ménage wallon pour décembre 2019
Source : Analyse des prix de l’électricité et du gaz naturel en Wallonie (clients résidentiels) sur la période de janvier 2007 à décembre 2019 (CWaPE)

Composante liée aux coûts énergétiques et à la contribution aux énergies renouvelables

Ce sont les seules composantes que les fournisseurs peuvent influencer. Cela signifie donc que c’est sur cette partie de la facture que la libéralisation du marché a eu de l’effet.

Ainsi, l’augmentation globale de la facture d’électricité des wallons ne semble pas être due à la composante énergie à proprement parler. En effet, on observe que depuis 2008, le poids de cette partie a diminué. Elle était de 423 euros (54 % de la facture totale) pour l’année 2008, et elle descendue à 340 euros (35 % de la facture totale) en décembre 2019.

Cette diminution est en partie causée par la guerre des prix entre les fournisseurs, mais pas seulement. Les ménages consomment également de moins en moins d’électricité. En effet, les appareils électroménagers sont désormais nettement moins énergivores. Ces événements font que la composante énergie est en tendance baissière.

En revanche, la composante concernant l’énergie verte a pris de l’envergure. Elle est passée de 27,70 euros (à peine 3,6 % du total de la facture) à 112,40 euros (soit 11,6 % de la facture totale). Cette augmentation démontre une volonté d’investir davantage dans les énergies renouvelables.

Composante liée aux coûts de transport et de distribution

Si les fournisseurs d’électricité ont diminué leurs prix de l’électricité, les gestionnaires de réseau de transport et de distribution ont augmenté leurs tarifs. Pour rappel, ce montant, qui vous est facturé par votre fournisseur, est ensuite rétrocédé par ce dernier aux gestionnaires de réseaux de transport et de distribution.

En Wallonie, les coûts de réseau (transport et distribution) ont augmenté de 59 % entre 2008 et 2019. Sur base de la consommation utilisée auparavant, les coûts de réseau revenaient à 308 euros en moyenne pour 2008 contre 490 euros fin 2019.

Toutefois, les coûts de réseau de distribution et de transport n’ont pas évolué de la même manière au cours des dernières années.

En effet, les coûts de transport ont subi une augmentation substantielle, de plus de 306 %. Les coûts de transport reviennent actuellement à 145,73 euros en décembre 2019 alors qu’ils n’étaient que de 35,93 euros en moyenne en 2008.

Dans une moindre mesure, les coûts de distribution ont également évolué à la hausse, en passant de 272 euros en 2008 à 344 euros au terme de l’année 2019, soit une augmentation de 26 %.

Composante liée aux coûts des taxes et des surtaxes

La troisième et dernière composante de votre facture comprend les taxes et les surtaxes imposées et établies par l’État et les Régions. À l’instar des coûts de réseaux, ce montant vous est préalablement facturé par le fournisseur qui, ensuite, verse à son tour cette somme à l’État ou aux Régions. En ce qui concerne la cotisation fédérale, nous avons réalisé la moyenne de ce montant, étant donné les légères différences de coût de cette cotisation en fonction du gestionnaire de réseau.

Sur les 11 dernières années, il y a eu peu de changement en matière de taxes et de surtaxes pour le consommateur. La cotisation fédérale a à peine augmenté de 2 euros, alors que pour la cotisation régionale, il n’y a eu aucun changement. De manière générale et pour le ménage moyen analysé, les coûts des taxes et des surtaxes sont restés identiques.

La libéralisation a-t-elle eu un impact positif ?

La libéralisation du marché de l’énergie a eu plusieurs répercussions sur la facture d’électricité. Premièrement, les fournisseurs ont, globalement, réduit le prix de l’énergie facturé aux consommateurs. Conséquence logique de l’apparition de la concurrence en ce qui concerne cette partie spécifique de la facture et de la baisse des prix de gros de l’électricité sur les marchés.

Depuis la libéralisation, les montants liés aux coûts de réseaux ont, eux, augmenté fortement, ce qui explique, en grande partie, le prix toujours plus élevé de la facture totale d’électricité. Le consommateur n’a pas, en effet, la possibilité de choisir ses gestionnaires de réseaux.

Il en va de même pour les coûts liés aux taxes et aux surtaxes, ces montants étant néanmoins bien plus faibles que ceux liés aux réseaux.

Afin de pallier cette inflation, il est recommandé d’effectuer un comparatif entre les différentes cartes tarifaires des fournisseurs (au minimum une fois par an) en vue de choisir l’offre la plus adaptée et la plus compétitive par rapport à son profil de consommation. Des outils tels qu’un comparateur des prix de l’énergie peuvent vous aider à choisir le fournisseur qui vous conviendra le mieux.

Découvrez vite les promotions exclusives des fournisseurs sur Comparateur-Énergie.be !
Je compare gratuitement Je réalise jusqu'à 225€ d'économies

Sources

Réactions2