Comparer et se faire conseiller : une valeur sûre quand on adresse sa facture d’énergie. De fait, selon la CREG deux millions de ménages belges ont opté pour les dix contrats les plus coûteux du marché de l’électricité et 1,2 million pour les dix contrats les plus coûteux du marché concernant le gaz. Dès lors, peut-on vraiment se passer d’un conseil en économie d’énergie ?

Les ménages belges pourraient économiser 500 euros

Alors que les prix ont en moyenne baissé de 10% en 2020, plus d’1,4 million de Belges n’ont pas changé de contrat d’électricité et de gaz depuis 2007. Ainsi, entre ceux qui n’ont pas changé de contrat énergétique et et ceux qui ne se sont pas tournés vers les contrats les plus avantageux, on compte par millions les ménages belges qui n’ont pas bénéficié de la baisse de tarifs. Selon la CREG, en Région wallonne, ces économies pourraient aller jusqu’à 340 euros pour l’électricité et 200 euros pour le gaz. Dès lors, l’explication derrière cette absence de changement ou ces mauvais choix est essentielle. Et d’après l’expertise du régulateur national, c’est la complexité des démarches administratives et des conditions de contrats qui est à blâmer.

Un manque de transparence et une certaine incompréhension : voici les grandes coupables qui se cachent derrière ce raté d’économies conséquentes.

En dépit du fait que le prix soit l’un des facteurs principaux poussant à envisager un changement d’offre, tout ne s’y rapporte pas et une promotion alléchante ne suffit pas. En Belgique, les consommateurs se retrouvent face à des centaines de produits (électricité et gaz) existants et environ 724 cartes tarifaires. Un nombre d’offres important qui dissuade de nombreux ménages de changer de fournisseur.  Et cette comparaison devient encore plus difficile pour les ménages ayant un contrat dormant, qui n’est plus répertorié par les comparateurs de prix. Cet hiver, la CREG estime que 500.000 ménages belges possèdent encore un des 14.596 produits dormants (électricité et gaz), qui sont plus chers de plusieurs centaines d’euros par an que les produits actifs.

« Les marchés de l’électricité et du gaz restent trop complexes »

Pour Antoine Dumont, responsable de Comparateur-Energie.be, le seul e-comparateur accrédité par la CREG, la peur du changement et les choix inadéquats des consommateurs non assistés par un expert n’ont rien de surprenant. « Le secteur est assez complexe et les consommateurs ont besoin d’aide pour y voir plus clair. Certaines publicités peuvent paraitre attirantes alors qu’en réalité, elles ne sont pas aussi attractives qu’elles en ont l’air. Nos conseillers savent lire entre les lignes des offres bénéficiant ou non de promotions. Nous nous efforçons de proposer un accompagnement comparant toutes les offres du marché, contrairement aux démarcheurs en porte à porte.

En discutant avec les consommateurs, nos conseillers peuvent les aiguiller vers un produit qui leur convient réellement. D’ailleurs, parmi tous les changements de contrat énergétique observés dans notre analyse, 85 % des ménages ont fait confiance à nos conseillers et ont ainsi pu réaliser une économie moyenne de 290 euros sur leur facture d’énergie. »

L’accompagnement presque huit fois sur dix gagnant

Selon une récente analyse menée par Comparateur-Energie.be, même son de cloche que la CREG. Les consommateurs belges peinent à faire le bon choix lorsqu’ils sont seuls face à leurs écrans. Sur 2.678 changements de contrat énergétique enregistrés en octobre 2020, près de 73% des consommateurs n’ont pas opté pour une offre jugée « adaptée ». À l’inverse, presque 8 ménages sur 10 ont choisi une offre correspondant à leurs besoins quand ce choix est effectué avec l’aide d’un conseiller. Ainsi, plus de place aux doutes : une aide experte est nécessaire quand il s’agit de comparer et de choisir une offre énergétique répondant à des critères qualitatifs.

Dans le cadre de cette étude, les experts de Comparateur-Energie.be ont analysé l’actualité du marché de l’énergie – où l’on observe des prix historiquement bas actuellement – et désigné plusieurs critères qualitatifs pour déterminer ce qu’est une offre adaptée. Ainsi, pour choisir une offre énergétique jugée « adaptée », le contrat idéal devra répondre aux cinq critères suivants :

  • Un contrat à prix fixe ;
  • Un tarif compétitif (avec ou sans promo) ;
  • L’inclusion d’offres provenant de coopératives éoliennes (en ligne avec les valeurs ‘vertes’ des consommateurs) ;
Choisir une offre adaptée pour son contrat énergétique
  • La possibilité de choisir son moyen de paiement (virement ou domiciliation) et de facturation (courrier ou e-mail) ;
  • Des promotions et redevance appliquées au prorata de préférence.

Une combinaison de critères qualitatifs qui convient à un consommateur au
profil de risque modéré, ayant une consommation moyenne. De ce fait, les
consommateurs au profil de risque plus audacieux ou ayant une consommation très basse ou encore ouverts à des modalités de paiement plus strictes (trimestriellement ou annuellement, par exemple) pourraient, comme 23 % des consommateurs accompagnés, préférer un contrat énergétique ne répondant pas aux critères d’une offre adaptée sélectionnés pour cette étude.


Découvrez vite les promotions spéciales des fournisseurs sur Comparateur-Énergie.be !
Je compare gratuitement Je réalise en moyenne 225€ d'économies
Réagir !