Vous avez constaté une hausse de consommation lors de votre dernière facture de régularisation ? Une fuite électrique pourrait en être à l’origine. Pour reprendre le contrôle sur votre consommation et votre facture d’énergie il est important de détecter les pertes électriques. Nous vous expliquons comment faire.

Il n’est pas toujours aisé de détecter une fuite d’électricité. Bon nombre d’entre nous ne s’en aperçoivent qu’au moment de la facture de fin d’année… Et là, c’est la douche froide. Pour vous éviter cette mésaventure, voici nos 5 conseils pour détecter une fuite d’électricité.

Envie de plus de bons plans énergie ? Inscrivez-vous à notre newsletter ! Faites le plein de conseils pour réduire vos factures d'énergie.
Je m'inscris Nos meilleurs conseils tous les mois !

1. Identifiez les appareils énergivores dans votre maison

Une perte d’électricité peut venir de vos appareils électriques énergivores. Saviez-vous par exemple que votre télé à écran plasma consomme en moyenne 2 fois plus que votre lave-vaisselle ? Il est important d’identifier les appareils les plus gourmands en électricité afin de pouvoir adapter l’utilisation que vous en faites. Découvrons ensemble quels sont-ils.

>> Lire aussi : 5 conseils pratiques pour estimer votre consommation d’électricité

Le chauffage et le chauffe-eau électrique

À lui seul, le chauffage représente en moyenne 50 % de nos dépenses énergétiques. Une maison chauffée uniquement à l’électricité aura une consommation de l’ordre de 15.000 kWh par an (soit environ 3.500 €/an). De même, un chauffe-eau électrique est, lui aussi, énergivore, puisqu’il dépasse les 2.500 kWh/an pour une famille moyenne, soit environ 575 €/an ou 15 % de notre facture d’énergie.

Nos solutions :

  • Si vous vous chauffez à l’électricité, envisagez en priorité un autre moyen de chauffage (gaz, mazout, pellet, bois).
  • Revoyez l’isolation de votre maison.
  • Utilisez correctement votre thermostat.
  • Ajoutez un ballon d’eau chaude à votre chaudière à condensation.
  • Préférez les douches courtes au bain.
  • Placez des économiseurs d’eau sur les robinets.

>> Découvrir aussi : Avec quelle énergie vaut-il mieux se chauffer ?

Les électroménagers

Les électroménagers représentent un peu moins de 30 % de notre facture énergétique. Les plus énergivores ? Le sèche-linge, réfrigérateur, TV, lave-vaisselle, décodeur et fer à repasser !

Nos solutions :

  • Privilégiez les électroménagers de classe A.
  • Traquez votre consommation de veille.
  • Utilisez le micro-ondes plutôt que le four traditionnel quand vous le pouvez.
  • Couvrez vos casseroles et privilégiez les plaques à induction.
  • Dégivrez votre congélateur, vous ferez 5% d’économies par an par mm de givre retiré !
  • Mettez votre linge à sécher dehors ou dans un local aéré.

Lire aussi : 7 conseils pour économiser de l’énergie en cuisine

Télévision, ordinateur, smartphone et routeur wifi

Mieux vaut débrancher votre smartphone ou votre ordinateur portable quand ceux-ci sont chargés à 100 %. De même, débranchez les appareils non utilisés. Même en veille, ils consomment de l’énergie !

Notre solution :

Placez des multiprises pour pouvoir débrancher facilement tous vos appareils en veille.

>> Pour économiser encore plus, pensez à comparer le prix de vos abonnements télécoms !

2. Identifiez les appareils qui consomment sans que vous le sachiez

Vous savez désormais que votre chauffe-eau ou encore votre sèche-linge sont des appareils particulièrement gourmands en énergie. À côté de cela, d’autres éléments se faisant plus discrets peuvent également poser problème pour votre facture. Voici quelques exemples des suspects sous-estimés, et pourtant coupables de vos fuites électriques :

  • Le variateur de votre halogène
  • Une veilleuse qui reste allumée
  • Des adaptateurs qui restent branchés alors qu’ils ne sont pas utilisés (typiquement le cas d’un chargeur de téléphone ou d’ordinateur portable)
  • Les horloges digitales, telles que votre radio-réveil
  • Les aquariums et terrariums
  • Tous vos appareils en veille

3. Surveillez votre compteur

Nous vous conseillons de faire régulièrement un relevé de compteur. Ainsi, vous pourrez comparer votre consommation d’un mois à l’autre ou d’une année à l’autre. Si vous constatez une hausse de consommation à un moment précis, vous pourrez mieux comprendre votre surconsommation énergétique et peut-être en identifier la source de la perte d’électricité.

4. Utilisez un consomètre

Le consomètre s’intercale entre une prise électrique et les appareils qui y sont raccordés. Il indique précisément la consommation de ces derniers (en kWh ou en euros). Vous pourrez donc mieux gérer l’utilisation de ces appareils en connaissant leur consommation exacte, qu’ils soient en veille ou en fonctionnement.

Notre conseil :

Rapportez ces données à l’année ou au mois. Vous aurez alors une idée précise des économies que vous pourriez réaliser.

5. Utilisez une prise intelligente

Une prise intelligente, aussi appelée « SmartPlug », vous permettra de mieux gérer votre consommation. En effet, elle permet de piloter votre éclairage à distance, programmer le lancement et la coupure de l’alimentation de ces appareils à des horaires précis, etc.

Et s’il n’y a pas de fuite d’électricité ?

Si malgré tous ces conseils votre facture d’énergie reste anormalement élevée, c’est que le problème ne vient pas d’une perte d’électricité, mais d’un contrat trop cher. Dès lors, vous devriez revoir en priorité votre contrat d’énergie. En effet, il se pourrait que vous soyez en possession d’un contrat dormant, beaucoup plus onéreux que la moyenne du marché ! Pour éviter cette situation, pensez à comparer vos tarifs régulièrement (idéalement une fois par an).

Quel fournisseur d'énergie vous convient le mieux ? Faites un comparatif pour le savoir !

Sources :

Réactions2