Si l’année 2021 a été placée sous le signe de l’augmentation des prix de l’électricité et du gaz, 2022 promet de nombreux changements favorables au consommateur final. Comparateur-Energie.be fait le point sur l’évolution prévue dans le domaine de l’énergie et revient sur l’inflation historique connue ces derniers mois, tant sur le marché de gros qu’auprès des profils résidentiels.


>> Lire le communiqué de presse


En 2021, près de 1000 € d’augmentation des prix de l’électricité et du gaz

D’après le tableau de bord mensuel de la CREG, le régulateur fédéral, entre novembre 2020 et novembre 2021, la facture moyenne des ménages Belges a augmenté de 452,12 € pour l’électricité et de 1776,19 € pour le gaz, soit un total de 2228,31 €. Cette inflation historique est due à la reprise des activités économiques post-confinement mais aussi à la diminution du stockage de gaz en Europe et à l’augmentation du prix de la tonne de CO2.

Si l’on se penche sur le montant des factures par Régions, on remarque également un écart notable. Toujours en novembre les Wallons payaient leur gaz 272,39 € de plus que les Flamands et 180,61 € de plus que les Bruxellois. En matière d’électricité, ce sont cette fois les Bruxellois qui bénéficient d’une facture plus avantageuse puisque ces derniers déboursent 145,87 € de moins que les Wallons et 64,37 € de moins que les Flamands. Mais, comment expliquer ce phénomène ? Tout simplement car les coûts de distribution ne sont pas les mêmes d’une Région à l’autre.

Enfin, on constate que l’augmentation des prix de l’énergie en Belgique est supérieure à la moyenne de nos voisins, cette dernière s’élevant à 2 % contre 2,4 % sur notre territoire.

Une année charnière pour les fournisseurs d’énergie

Si, en tant que consommateur, nous avons souffert d’une inflation historique des prix de l’électricité et du gaz, c’est parce que les fournisseurs n’ont pas eu d’autres choix que d’augmenter leur tarifs. En effet, les prix du marché de gros ayant augmenté drastiquement, les fournisseurs ont obligatoirement dû s’aligner à ces prix.

>> Augmentation des prix de l’énergie sur le marché de gros : un risque pour nos factures ?

De plus, pour ne prendre aucun risque et assurer leurs arrières, certains ont préféré miser sur la sécurité et arrêter momentanément leurs contrats à prix fixe ainsi que certaines de leurs promotions.

Malheureusement, ces aménagements n’auront pas toujours suffit puisque plusieurs fournisseurs ont déclaré faillite fin 2021. C’est notamment le cas de Vlaamse Energieleverancier, Energy2business et plus récemment, de Watz et Aeco.

Depuis 2022, des changements significatifs pour le consommateur final

En octobre 2021, l’Accord budgétaire fédéral a mis en avant plusieurs changements décisifs dans le secteur de l’énergie dont la plupart a déjà pris effet depuis le 1er janvier 2022 :

  • Pour les contrats à tarifs variables, les fournisseurs sont obligés de facturer la redevance annuelle au prorata du nombre de jours prestés. Cela signifie que si un client résilie son contrat avant son échéance, il ne doit plus payer l’intégralité de sa redevance mais uniquement la période équivalente à sa souscription chez le fournisseur ;
  • Le consommateur est libre dans le choix de ses acomptes mensuels. Les fournisseurs ne sont donc plus dans la capacité de les imposer, de manière tacite ou non, à leurs clients. Cependant, pour que le consommateur ne soit pas contraint de payer sa régularisation annuelle au prix fort, il est conseillé d’ajuster le montant des acomptes en fonction de l’estimation de sa consommation ;
  • La reconduction tacite des contrats dormants est abolie. Les fournisseurs sont donc dans l’obligation de communiquer à leurs clients la date d’échéance de leur contrat et, dans le cas où ce dernier n’est plus commercialisé, de leur proposer leur formule la moins chère ;
  • La facture d’énergie est simplifiée sur l’ensemble du territoire. Elle ne dépasse donc plus le format A4 recto verso et le consommateur peut facilement retrouver toutes les informations concernant sa consommation et son profil client sur la première page ;
  • Le tarif social est élargi jusque septembre 2022 aux pensionnés, aux familles monoparentales en difficultés financières, aux personnes ayant un revenu inférieur ou égal à 20 000 euros bruts annuels. De plus, tous les bénéficiaires du tarif social percevront un chèque énergie d’une valeur de 80 euros ;
  • Une aide matérielle est octroyée par les CPAS aux personnes ne pouvant pas bénéficier du tarif social ;
  • Les cotisations fédérales sont remplacées par des accises sur la facture, ce qui fait diminuer de 30 euros par ménage la quote-part fédérale de la facture.

De plus, au vu de la conjoncture économique et énergétique actuelle, d’autres aides ont été mises en place :

  • Le gouvernement ainsi que les divers acteurs du marché énergétique ont décidé de faire baisser la TVA de 21 à 6 % jusqu’au 31 mars prochain. Un temps uniquement pour l’électricité, la mesure a aussi été élargie au gaz ;
  • Un chèque énergie appelé « Prime chauffage » d’une valeur de 100 € va être octroyé à l’ensemble des ménages belges ;
  • Une réduction automatique va être faite sur le prix du mazout, du butane et du propane et ce, de manière rétroactive.

>> TVA à 6 % sur l’énergie, prolongation du tarif social : quelles sont les dernières mesures pour le secteur ?

Quel fournisseur d'énergie vous convient le mieux ? Faites un comparatif pour le savoir !

Comment lutter contre l’augmentation des prix avec Comparateur-Energie.be ?

Comparateur-Energie.be permet aux consommateurs d’effectuer un comparatif de leur contrat d’énergie avec l’ensemble des cartes tarifaires actualisées et proposées en Belgique. Premier e-comparateur des prix de l’énergie à avoir été labellisé par la CREG, nos services sont simples d’utilisation, intuitifs et fournissent des informations claires, non trompeuses, pertinentes et actualisées.

Notre site internet vous permet de souscrire rapidement et gratuitement un nouveau contrat d’énergie, sans vous soucier des démarches administratives puisque nos conseillers se chargent d’effectuer le changement pour vous. Dans le cas où vous n’êtes pas à l’aise avec l’outil informatique, vous pourrez contacter gratuitement nos conseillers du lundi au vendredi, de 9h à 18h au 0800 37 369.

J'appelle un conseiller Gratuit et sans engagement

En plus de comparer les offres du marché, notre équipe est disponible pour vous prodiguer une multitude de conseils sur le domaine de l’énergie. Dès lors et au vu de la situation actuelle, nous recommandons à tous les consommateurs, ayant signé un contrat à prix fixe avant juillet 2021, de le conserver jusqu’à son terme. A l’inverse, si leur contrat arrive à échéance ou est de type variable, la meilleure solution pour limiter l’impact de l’augmentation des prix reste de comparer leur contrat.

Maxime Beguin, CEO de Comparateur-Energie.be, confirme d’ailleurs : « La crise énergétique que nous vivons actuellement est sans précédent. Cela va avoir des répercussions significatives sur tous les ménages belges qui n’ont pas pu bloquer leur tarif avant juin 2021. C’est pourquoi il est essentiel de les inviter à comparer leur tarif afin de limiter l’impact de la flambée des prix sur leurs factures ».

Comparez maintenant les offres d’énergie et réduisez votre facture ! 225€ euros économisés en moyenne grâce à notre comparateur. Découvrez le montant de vos économies.
Je compare et j'économise Comparateur gratuit