Aviez-vous déjà remarqué que sur votre facture de gaz, la consommation est exprimée en kWh tandis qu’elle est affichée en m3 sur le compteur ? Cette différence permet en réalité d’obtenir une facturation plus juste et équitable. Mais comment cela se fait-il et comment effectuer la conversion des m3 en kWh ? Nous vous l’expliquons dans cet article !

Pourquoi le prix du gaz est exprimé en kWh et pas en m3 ?

prix-gaz-kwh

Votre compteur de gaz affiche votre consommation en m3 alors que vous êtes facturé en kWh. Mais pourquoi cela, au juste ? Tout simplement pour que vous puissiez avoir une facturation des plus équitables. En effet, un tarif exprimé en kWh vous permet de ne payer que l’énergie que vous avez réellement consommée et non pas un volume d’énergie livré.

Pour ce faire, vous devrez exprimer en kWh le pouvoir calorifique contenu dans les mètres cubes de gaz naturel.

>> Lire aussi : Le tarif du gaz en 2021 : que payez-vous vraiment ?

Envie de plus de bons plans énergie ? Inscrivez-vous à notre newsletter ! Faites le plein de conseils pour réduire vos factures d'énergie.
Je m'inscris Nos meilleurs conseils tous les mois !

Qu’est-ce que le pouvoir calorifique du gaz ?

Le pouvoir calorifique du gaz est la quantité de chaleur qui se dégage lors de la combustion du gaz naturel. Pour l’exprimer en kWh, un taux de conversion, aussi appelé coefficient de conversion, est alors mis en place.

Quel est le coefficient de conversion du gaz ?

Le coefficient de conversion est mis en place par votre gestionnaire de réseau (GRD) et dépend de divers critères :

  • La composition du gaz naturel, à savoir s’il s’agit d’un gaz riche (à haut pouvoir calorifique) ou d’un gaz pauvre (à faible pouvoir calorifique) . Cependant, le gaz pauvre, livré par les Pays-Bas, tend à disparaître en Belgique pour laisser place à des installations au gaz riche uniquement. D’ici 2023, tout le pays sera approvisionné en gaz riche sans que cela ne change quoi que ce soit sur le montant de vos factures ;
  • L’altitude de l’endroit où vous vivez, sachant que plus vous vivez en hauteur, moins votre gaz contiendra de l’énergie et ce, en raison de la pression atmosphérique ;
  • La pression de livraison du gaz puisque plus cette dernière est élevée, plus le coefficient de conversion le sera également.

Le taux de conversion du gaz est généralement indiqué sur votre facture mais dans tous les cas, c’est votre GRD qui effectuera le calcul de conversion des m3 vers la consommation en kWh. Cependant, on estime qu’en moyenne, un m3 de gaz contient entre 9,5278 et 12,7931 kWh, mais ce résultat peut varier en fonction des divers facteurs vus ci-dessus.

Quel est le calcul de consommation du gaz ?

calcul-consommation-gaz

Pour calculer votre consommation de gaz, vous devrez convertir les m3 en kWh en multipliant le taux de conversion du gaz par le volume que vous avez consommé. Le résultat correspondra, sur une période donnée, à votre consommation de gaz exprimée en kWh.

Dans le cas où vous souhaiteriez connaître le montant de votre facture annuelle de gaz, il est possible de faire le calcul en plusieurs étapes. Dès lors, vous devrez :

  • Soustraire le relevé d’index de l’année en cours avec celui de l’année précédente afin d’obtenir la quantité de gaz consommée sur ladite année en m3 ;
  • Multiplier ce résultat par le taux de conversion (indiqué sur votre facture ou communiqué par votre GRD) afin d’obtenir non pas le volume mais la quantité réelle de gaz consommée sur l’année et exprimée en kWh ;
  • Multiplier les kWh par le tarif repris sur le contrat souscrit auprès de votre fournisseur d’énergie.

Le montant de votre facture de gaz vous parait trop élevé : que faire ?

Si vous estimez que votre facture est trop élevée, il peut s’agir d’une erreur. Toutefois, et plus certainement, il y a de fortes chances que les tarifs proposés par votre fournisseur de gaz soient ceux qui fassent grimper la facture. La meilleure solution dans ce cas de figure ? Comparer les fournisseurs entre eux et en changer si nécessaire. Grâce à nos conseillers, vous pourrez effectuer un comparatif gratuit et trouver LE fournisseur idéal proposant un tarif adapté à vos habitudes de consommation.

De plus, il est important de rappeler qu’en Belgique, vous pouvez changer de fournisseur quand vous le souhaitez puisque les contrats sont sans engagement. Cette démarche est également gratuite et ne nécessite qu’une période de prévis d’environ un mois.

Quel fournisseur d'énergie vous convient le mieux ? Faites un comparatif pour le savoir !
Réagir !