Quelle est la consommation d’un chauffage électrique ? Quel modèle de radiateur électrique est le moins énergivore ? Dans ce guide, nous faisons le point sur les principaux chauffages électriques et leur moyenne de consommation. Vous saurez comment calculer votre consommation et quels sont les gestes à adopter pour réduire vos factures liées au chauffage.

Est-ce que le chauffage électrique consomme beaucoup ?

chauffage-electrique

Le chauffage électrique est, depuis de nombreuses années, considéré comme étant le mode de chauffage le plus énergivore du marché. Mais saviez-vous qu’aujourd’hui, il existe de nombreux modèles de chauffage électrique dont le fonctionnement et la consommation diffèrent ?

Ci-dessous, nous vous expliquons quels sont ces divers modèles et quelle est leur moyenne de consommation électrique.

Comparez maintenant les offres d’énergie et réduisez votre facture ! 225€ euros économisés en moyenne grâce à notre comparateur. Découvrez le montant de vos économies.
Je compare et j'économise Comparateur gratuit

Radiateur électrique à convection (ou convecteur électrique)

Ce modèle de radiateur électrique est le plus connu du marché. Facile d’installation et bon marché, il fonctionne via le principe de convection, à savoir qu’il chauffe l’air à température désirée au moyen d’un système de résistance. Cependant, son inconvénient principal est qu’il a tendance à assécher l’air et par conséquent, à provoquer un certain inconfort thermique. Dans ce cas de figure, le consommateur a alors tendance à augmenter la température pour obtenir plus de chaleur. Ce principe fait du convecteur électrique un modèle de chauffage relativement énergivore.

Si votre convecteur électrique fait partie intégrante de votre chauffage central, il s’accrochera au mur. Néanmoins, ce modèle existe aussi comme chauffage d’appoint. Idéal pour les petits espaces tels que la salle-de-bain, il se branche directement à une prise secteur. Son avantage est qu’il réchauffe l’espace très rapidement mais, une fois débranché, l’air chaud disparaît aussi vite qu’il n’est apparu. Tout comme son confrère mural, ce type de chauffage d’appoint est assez énergivore.

Chauffage électrique par inertie

l existe deux modèles distincts de chauffage électrique par inertie, également appelé « radiateur à accumulation » :

  • Le chauffage électrique à inertie sèche qui transmet la chaleur vers un élément solide tel que de la fonte, l’aluminium ou le métal ;
  • Le chauffage électrique à inertie fluide qui véhicule la chaleur via un liquide tel que l’huile.

Peu importe qu’il s’agisse d’une inertie sèche ou fluide, son fonctionnement reste le même : la chaleur est transmise à un élément caloporteur qui va l’accumuler et la redistribuer doucement dans la pièce. Grâce à ce système, ce n’est pas qui l’air qui est chauffé directement mais tout l’espace, ce qui rend la chaleur homogène. Facile d’installation et chauffant rapidement les espaces concernés, le radiateur à accumulation dispose toutefois d’une consommation élevée bien qu’il ne soit pas le plus énergivore du marché.

Chauffage central électrique

Le chauffage central électrique nécessite l’installation d’une chaudière électrique. Cette dernière peut être une bonne option si vous n’êtes pas raccordé au gaz naturel dans votre commune et/ou que vous n’avez pas envie d’utiliser du mazout, combustible nocif pour l’environnement. Cependant, le prix de l’électricité est plus élevé que celui des autres combustibles, il est donc essentiel de faire le point sur l’état de votre habitation et de vos habitudes de consommation avant d’installer une chaudière électrique :

  • Votre maison est-elle correctement isolée ?
  • Disposez-vous de panneaux solaires afin de produire vous-même de l’électricité et de compenser la consommation de votre chaudière ?
  • Habitez-vous dans un petit espace, plus propice au chauffage central électrique ?

Vous l’aurez compris, le chauffage central électrique est une bonne option si vous vivez en appartement ou que vous disposez d’une installation photovoltaïque. Néanmoins, si vous désirez vous chauffer à l’électricité, l’option la plus économique et écologique reste la pompe à chaleur.

>> Quel modèle de pompe à chaleur choisir ?

Chauffage électrique rayonnant (ou infrarouge)

chauffage-infrarouge

Grâce à ses rayons, le chauffage infrarouge chauffe directement ce qu’il voit (personnes, meubles, murs). Très utilisé comme chauffage d’appoint pour les petits espaces tels que les salles-de-bain, son avantage majeur est qu’il réchauffe très vite l’espace concerné. Cependant, une fois éteint, la chaleur disparait presque instantanément.

Ce type de chauffage électrique n’est pas le meilleur qui soit puisqu’il est très énergivore et n’est pas adapté aux logements anciens. Son confort thermique est également aléatoire puisque la chaleur qui en émane est ciblée, tout comme les rayons du soleil. Enfin, il est relativement cher à l’achat.

Conclusion : quel chauffage consomme le moins d’électricité ?

Si vous décidez de chauffer l’entièreté de votre habitation au chauffage électrique, vous devrez vous poser plusieurs question avant de sélectionner le modèle le plus adapté :

  1. Son prix d’achat ;
  2. Sa consommation moyenne ;
  3. Son réglage.

Concernant l’achat à proprement parlé, le convecteur électrique est considéré comme l’un des moins chers du marché puisque son prix varie entre 25 et 200 €, hors main d’œuvre. A l’opposé, vous trouverez des radiateurs à accumulation à partir de 750 €, toujours sans la main d’œuvre.

Outre le prix d’achat, la consommation d’un radiateur électrique est un autre élément à prendre en considération. On estime dès lors que c’est le chauffage à inertie qui consomme le moins puisque pour un espace de 20m2, il dépenserait seulement 2000 Watts. Le radiateur à accumulation a également fait ses preuves. Bien que plus onéreux à l’achat, son confort thermique permet de faire des économies d’énergie sur le long terme et promet donc un bon retour sur investissement.

Enfin, vous devrez penser au modèle de chauffage électrique que vous souhaitez acquérir. Pour une consommation moins élevée et une bonne homogénéité de la chaleur, le mieux est d’opter pour un radiateur électrique équipé d’un thermostat intelligent. Plus cher à l’achat, cette technologie vous permettra toutefois de régler plus facilement les températures des différentes pièces et de contrôler à distance votre chauffage.

En prenant en compte les éléments cités ci-dessus, le radiateur à inertie semble être le chauffage électrique consommant le moins d’électricité et ayant le meilleur rapport qualité/prix. Cependant, au moment de votre achat, n’oubliez pas de prendre en compte la surface habitable de votre logement ainsi que la puissance en Watts du chauffage. A titre informatif, on considère qu’un chauffage de 2500 W est idéal pour chauffer un espace de 25m2 en moyenne.

Comment calculer la consommation de son chauffage électrique ?

Le calcul de consommation mensuelle d’un chauffage électrique est relativement simple : multipliez la puissance du chauffage en Watts par le nombre d’heures d’utilisation journalière. Multipliez ce résultat par 30 pour obtenir la moyenne mensuelle et divisez ensuite par 1000 pour obtenir un résultat exprimé en kWh.

Par exemple, si votre chauffage a une puisse de 1500 Watts et que vous l’utilisez 6 heures par jour, le calcul sera le suivant : (1500 x 6 x 30) / 1000 = 270 kWh/mois.

Si vous souhaitez connaître le montant de votre consommation de chauffage, vous devrez simplement multiplier le résultat précédent par le prix du kWh que vous payez auprès de votre fournisseur d’énergie.

Où trouver ces informations ?

  • La puissance est généralement indiquée sur la boîte d’emballage du chauffage ;
  • Le prix du kWh est indiqué sur votre contrat d’énergie.

>> Lire aussi : 5 conseils pratiques pour estimer votre consommation d’électricité

Quel fournisseur d'énergie vous convient le mieux ? Faites un comparatif pour le savoir !

Comment réduire la consommation de son chauffage électrique ?

En hiver, les coûts liés à votre chauffage peuvent vite prendre une place importante sur votre facture d’énergie. Pour vous éviter de payer des sommes astronomiques, nous vous livrons quelques conseils afin de réduire la consommation de votre chauffage électrique.

1- Bien aérer son espace

Cela peut paraitre contradictoire, et pourtant. Aérer votre habitation une dizaine de minutes par jour permet à l’air de se renouveler et d’évacuer les vapeurs d’eau provoquées par votre cuisine, par exemple. Grâce à ce geste simple, l’air ambiant sera plus sec qu’humide, ce qui diminuera vos besoins de chauffage et par conséquent, votre consommation.

2- Diminuer la température de votre chauffage d’1°C

Cette astuce toute simple peut vous faire économiser jusqu’à 7% sur votre facture d’énergie, si l’on en croit l’étude de l’ADEME (Agence de la Transition Énergétique en France).

De plus, il n’est pas recommandé de laisser votre chauffage à température ambiante durant la nuit. En effet, une pièce trop chauffée durant votre sommeil peut perturber votre circulation sanguine et provoquer des maux de gorge et autres effets indésirables. D’après les diverses analyses ayant été effectuées, les experts recommandent de de ne pas dépasser les 16 à 19°C durant la nuit.

3- Meubler votre habitation stratégiquement

Pour une diffusion optimale de la chaleur, évitez de placer des meubles à proximité de vos radiateurs. Il est même recommandé de ne rien mettre autour de ces derniers afin que la chaleur puisse se répartir de manière homogène dans votre espace de vie.

4- S’équiper d’un radiateur dernier cri

Bien que plus cher à l’achat, les radiateurs équipés de thermostat connecté sont toutefois plus intéressants puisqu’ils permettent un contrôle total de votre consommation d’électricité. En effet, vous pourrez régler vos différents radiateurs à des températures différentes, choisir des créneaux horaires spécifiques pour chauffer vos espaces ou encore, analyser de près votre historique de consommation.

5- Entretenir le matériel

Pour garantir une bonne diffusion de la chaleur et allonger la durée de vie de vos chauffages, il est fortement conseillé de purger vos radiateurs au minimum une fois par an, par exemple, avant le début de l’hiver, lorsque vous vous apprêtez à rallumer votre chaudière.

Prendre les poussières sur les grilles de vos convecteurs est également synonyme d’économies d’énergie. En effet, les saletés peuvent, au fur et à mesure, s’infiltrer dans les ailettes de vos convecteurs, ce qui peut empêcher la chaleur de s’évacuer normalement et demande donc à vos radiateurs de travailler davantage pour chauffer un espace.

6- Chauffer seulement lorsque c’est nécessaire

Inutile de laisser les radiateurs allumés lorsque le soleil réchauffe naturellement votre espace de vie. Il en va de même lorsque vous quittez votre domicile pour plusieurs heures voire plusieurs jours, dans le cadre du travail ou de vos congés annuels.

Prêtez également attention aux pièces qui ne doivent être chauffées que de manière occasionnelle. En effet, il n’est pas utile d’allumer les radiateurs situés dans votre hall d’entrée ou de chauffer votre salle-de-bain toute la journée.

7- Comparer les fournisseurs d’énergie

Malgré tous nos conseils, vous estimez que vos factures d’électricité sont toujours trop élevées ? Dans ce cas, le problème ne vient probablement pas de vos habitudes de consommation mais du choix de votre fournisseur d’énergie.

Mais, comment savoir si votre fournisseur propose les meilleurs prix ? Rien de plus simple ! Rendez-vous sur notre site Comparateur-Energie.be et comparer les fournisseurs entre eux pour trouver celui le plus adapté à votre consommation électrique. Envie d’une assistance plus personnalisée ? Téléphonez gratuitement au 080037 369 et discutez-en avec l’un de nos conseillers en énergie.

>> Comment utiliser notre comparateur de prix des fournisseurs d’énergie ?

J'appelle un conseiller Gratuit et sans engagement
Réagir !