Ces dernières années, les offres de contrats d’électricité et de gaz pour les particuliers se sont réduites comme une peau de chagrin à Bruxelles. On se souvient par exemple du retrait de Luminus du marché bruxellois en 2018. Cette décision du second fournisseur belge avait porté un coup dur à la diversité des offres sur le territoire bilingue.

Qu’en est-il en 2021 ? Quels sont donc les fournisseurs d’énergie que les consommateurs de la capitale peuvent encore choisir ? Comparateur-Energie.be fait pour vous un tour d’horizon sur la situation.

Quel fournisseur d'énergie vous convient le mieux ? Faites un comparatif pour le savoir !

Liste des fournisseurs d’électricité et de gaz actifs en Région bruxelloise

Seule une poignée d’irréductibles fournisseurs proposent encore leurs produits et services aux Bruxellois. Bien qu’ils ne soient plus que cinq, ils ne délaissent pas pour autant leur clientèle. Découvrez ces fournisseurs d’électricité et de gaz qui continuent à proposer des offres compétitives à la capitale, là où d’autres ont préféré se retirer.

ENGIE (ex-Electrabel), le fournisseur historique

ENGIE est un fournisseur que l’on ne présente plus. Leader du marché belge, l’ancien Electrabel offre une grande variété de contrats d’énergie pour répondre aux besoins de tous. Un éventail qui peut également s’accompagner de nombreuses solutions annexes, telles qu’un thermostat intelligent (Boxx). Mais le géant du secteur énergétique belge offre-t-il pour autant les meilleurs services aux meilleurs prix ? Tout dépend de votre profil de consommation. Un comparatif avec les autres fournisseurs présents en Région de Bruxelles-Capitale s’impose avant de trancher.

>> Voir toutes les offres d’ENGIE

Lampiris, un fournisseur à l’avenir radieux

S’il y a un fournisseur qui a largement profité du retrait de Luminus du marché bruxellois, c’est bien Lampiris. Troisième en termes de parts de marché sur le podium national, Lampiris se retrouve ainsi propulsé au rang de second en Région bruxelloise.

Par ailleurs, la société d’origine liégeoise est désormais intégrée au groupe pétrolier français Total, mais elle ne renie pas pour autant ses valeurs locales et environnementales. En outre, elle propose régulièrement des promotions sur ses contrats d’énergie. Certes temporaires, elles n’en restent pas moins alléchantes. Toutefois, une fois terminée, il convient au consommateur averti de recomparer ses tarifs afin de continuer à profiter des meilleurs prix.

>> Voir toutes les offres de Lampiris

Mega, le challenger en pleine croissance

Mega se présente comme un sérieux concurrent pour ENGIE et Lampiris. La jeune société liégeoise n’a pas fini de faire parler d’elle avec ses prix cassés et ses services simples. De plus, sa taille humaine face aux leaders du marché bruxellois lui permet d’être plus flexible et réactive. Enfin, Mega peut aussi se targuer d’être mieux noté que ses concurrents dans le classement Greenpeace. Pour les consommateurs sensibles à la cause environnementale, ce n’est pas un détail négligeable.

>> Voir toutes les offres de Mega

Octa+, le spécialiste du mazout

Si vous vous chauffez au mazout, vous pourriez avoir intérêt à choisir Octa+ comme fournisseur d’électricité, afin de simplifier votre gestion administrative. Entreprise familiale belge et établie de longue date, Octa+ s’impose comme un fournisseur de confiance. Si sa spécialité reste les produits pétroliers, il n’en reste pas moins un fournisseur d’électricité et de gaz tout à fait complet, proposant des contrats de différentes durées, à prix fixes ou variables. Cela vous parle ? Il ne reste plus qu’à utiliser un comparateur pour déterminer si ses tarifs sont plus avantageux que ceux de la concurrence !

>> Voir toutes les offres d’Octa+

Energie 2030, la coopérative d’énergie verte

Vous préférez plutôt être un consommateur qui œuvre activement pour la transition énergétique ? Alors vous pourriez rejoindre Energie 2030. Cette coopérative citoyenne fournit à ses clients de l’électricité 100 % verte et locale, produite par ses soins. Pour cela, il suffit de rejoindre la coopérative en acquérant au minimum une part. Cette adhésion vous permet d’investir concrètement dans la production d’énergie propre (éolienne, hydraulique et solaire). C’est donc sans surprise qu’Energie 2030 a obtenu la note maximale dans le classement Greenpeace.

>> Voir toutes les offres d’Energie 2030

Pourquoi si peu de fournisseurs dans la capitale ?

Ces fournisseurs offrent tous des contrats avantageux. Une question s’impose toutefois : pourquoi n’y a-t-il que cinq fournisseurs à Bruxelles pour la clientèle résidentielle, alors qu’en Flandre et en Wallonie, il y en existe deux à trois fois plus ? La ville natale d’Audrey Hepburn manquerait-elle de charme aux yeux des autres acteurs du marché de l’énergie ? Ce n’est pas tant une question de préférence qu’une question de rentabilité. De nombreux fournisseurs sont frileux à l’idée de desservir un marché aussi risqué et préfèrent encore y renoncer.

Un manque de marge de manœuvre contre les mauvais payeurs

La première raison qui décourage les fournisseurs est liée au système de protection du client. En effet, en Région bruxelloise, les fournisseurs d’électricité et de gaz s’exposent à d’importants risques financiers en cas de non-paiement d’un client. Concrètement, pour un fournisseur, il est beaucoup plus difficile et coûteux de couper l’électricité ou le gaz à un mauvais payeur en Région bruxelloise qu’ailleurs en Belgique.

Premièrement, le principe du compteur à budget n’existe pas à Bruxelles. En cas de non-paiement d’un client après rappels et mise en demeure, le fournisseur peut seulement demander à Sibelga, le gestionnaire de réseaux de distribution bruxellois, de lui installer un limiteur de puissance (2.300 watts). Cela signifie que le fournisseur doit continuer à fournir le client avec limiteur de puissance, même s’il ne paye toujours pas ses factures. Cette situation ne pourrait pas se produire avec un compteur à budget, puisque le client ne peut consommer que la quantité d’énergie qu’il a chargée sur sa carte de rechargement.

Ensuite, si le fournisseur veut mettre fin à la fourniture, il doit systématiquement passer par un juge de paix – au moins deux fois. En effet, la première fois traite de la coupure et la seconde du paiement des factures. En outre, même si le juge tranche en faveur du fournisseur, il est possible qu’il doive tout de même continuer à fournir le client, comme nous le verrons au point suivant.

L’absence d’un « fournisseur X »

Dans les trois Régions, lorsque l’on a pu prouver qu’un client mauvais payeur est clairement en tort, le gestionnaire de réseau de distribution (GRD) est autorisé à couper son point d’accès.

En Wallonie et en Flandre, si pour l’une ou l’autre raison un point d’accès ne peut être scellé, le GRD prend alors le relai du fournisseur de base pour assurer la fourniture d’énergie. Dès lors, on dit que le client passe sous fournisseur X, et il sera facturé au prix maximal du marché.

À Bruxelles, le concept de fournisseur X n’existe pas. Le point d’accès reste sous la responsabilité du fournisseur de base, même si le juge de paix a autorisé la coupure. La situation peut ainsi devenir très couteuse pour la société en charge d’approvisionner ce point d’accès.

Sibelga pointé du doigt

En outre, les fournisseurs dénoncent des mesures qui minimisent la responsabilité de Sibelga, le GRD bruxellois. En ligne de mire, ils fustigent l’absence d’obligation de fourniture sociale automatisée chez le GRD, ainsi que son système de refacturation.

Pour le premier point, cela signifie que Sibelga (contrairement aux autres GRD du pays) n’est pas tenu de garantir l’accès à l’énergie pour les consommateurs vulnérables. Par conséquent, de nombreux ménages en précarité énergétique se fournissent auprès des fournisseurs au prix plein, ce qui augmente le risque de non-paiement.

Concernant le second point, il faut savoir qu’à Bruxelles, c’est le fournisseur et non le gestionnaire de réseau de distribution qui facture aux clients l’ouverture ou la fermeture d’un point d’accès. Concrètement, Sibelga facture l’opération au fournisseur qui, à son tour, doit facturer le client. Dans cette configuration, le GRD est garanti de recevoir son paiement, mais ce n’est pas forcément le cas pour le fournisseur.

Retrait de Luminus de Bruxelles et inquiétudes de Brugel

Toutes ces raisons ont poussé des fournisseurs d’envergure tels qu’Eneco ou Essent à faire l’impasse sur le marché bruxellois. Mais cela a surtout abouti en 2018 au retrait de Luminus, qui est pourtant le deuxième plus gros fournisseur d’énergie en Belgique.

Cet événement a profité à ses concurrents, mais il leur a aussi apporté des inconvénients de taille. En effet, en quittant la capitale européenne, la filiale belge d’EDF a laissé derrière elle de nombreux clients en défaut de paiement. Ceux-ci ont ainsi été attribués aux autres fournisseurs actifs en Région bruxelloise. On peut supposer aisément que cela n’a pas dû les enthousiasmer.

Suite à cela, le régulateur régional, Brugel, a fait part de ses inquiétudes dans un rapport. Il craint en effet que le manque de compétitivité sur le marché bruxellois résidentiel entraîne une hausse des prix, au détriment des clients déjà fragilisés. Cette situation rendrait caducs les avantages que devait procurer un marché libéralisé.

Quel fournisseur d'énergie vous convient le mieux ? Faites un comparatif pour le savoir !

Choisir son fournisseur avec un comparateur d’énergie

Avec une offre réduite, il est d’autant plus important pour les consommateurs de comparer les offres et de saisir les promotions quand elles se présentent. Le choix de contrat est certes plus restreint, mais il reste tout à fait possible de profiter d’offres compétitives. Pour cela, il est crucial d’utiliser un comparateur d’énergie qui met à jour continuellement les cartes tarifaires des fournisseurs. C’est le cas de Comparateur-Energie.be, le premier comparateur de prix certifié par la CREG.

Comparez maintenant les offres d’énergie et réduisez votre facture ! 225€ euros économisés en moyenne grâce à notre comparateur. Découvrez le montant de vos économies.
Je compare et j'économise Comparateur gratuit

Vous préférez recevoir un audit énergétique avant de vous décider ? Alors contactez gratuitement l’un de nos conseillers en énergie au 0800 37 369 pour faire le point sur votre consommation et mieux comprendre quels sont vos besoins.

Réagir !