Qu’est-ce qu’une reconduction automatique de contrat ? C’est peut-être la cause de l’augmentation de votre facture ! Découvrez comment l’éviter.

Le saviez-vous ? Le tarif d’énergie que choisissent de nombreux consommateurs peut augmenter drastiquement après un certain temps, en toute discrétion… et en toute légitimité. Vous en avez peut-être vous-même fait les frais, sans le remarquer. Ce phénomène fréquent est dû à la reconduction automatique et tacite d’un contrat d’électricité ou de gaz. Vous pouvez pourtant facilement l’éviter en amont ou, à défaut, procéder à une résiliation. Pour vous y aider, l’équipe de Comparateur-Energie.be passe ce mécanisme à la loupe. Apprenez ainsi à esquiver une augmentation impromptue de votre facture !

Quel fournisseur d'énergie vous convient le mieux ? Faites un comparatif pour le savoir !

Choisir un contrat d’énergie : gardez à l’œil les promotions et leur échéance

Avant toute chose, reposons le contexte.

En tant que consommateur, lorsque vous choisissez un nouveau contrat d’électricité et de gaz, il y a de nombreux critères à prendre en compte. Citons par exemple le prix, le type de tarification (prix fixe ou prix variable), la durée du contrat, les options de paiement, la qualité du service clientèle du fournisseur, etc. Parmi ces critères, il y en a un qui pèse logiquement un peu plus que les autres sur la balance : le tarif au kilowattheure.

Tarif d'un contrat d'énergie

En effet, tout ménage cherchera à souscrire le contrat d’énergie le moins onéreux selon leur profil de consommation, et c’est bien naturel. Les fournisseurs sont évidemment bien conscients de cela, et c’est pourquoi la plupart d’entre eux proposent des promotions de bienvenue.

Ainsi, si vous devenez un nouveau client de Lampiris, de Mega, d’Engie, ou d’autres, il y a de grandes chances que vous puissiez bénéficier de tarifs préférentiels extrêmement intéressants. Il s’agit là de belles aubaines, certes, mais temporaires. Les promotions ne sont en effet valables que sur une période d’un an, ou dans certains cas, jusqu’au terme du contrat. Autrement dit, au bout de cette période, votre fournisseur renouvellera votre contrat en suivant les conditions du moment, sans les promotions. Il est donc fort à parier que le nouveau tarif sera un peu plus élevé.

Une reconduction automatique et… sans les promotions

Si cette mise à niveau du tarif est, en soi, légitime, on peut cependant reprocher aux fournisseurs une communication peu claire aux consommateurs. Car bien que ces derniers comprennent qu’ils bénéficient de promotions de bienvenue, nombreux sont ceux qui ne savent pas vraiment ce qui se passera lorsque cette promotion arrivera à échéance.

Augmentation de facture d'énergie

On peut distinguer deux scénarios, bien que dans les faits, leurs conséquences soient assez similaires.

1. La durée du contrat est d’un an, tout comme celle de la promotion

Si, au terme du contrat, le ménage n’en souscrit pas un nouveau, il y aura une reconduction tacite et automatique du contrat initial. Le fournisseur lui appliquera alors son tarif « normal », sans la promotion et sans changer les autres caractéristiques du produit. Attention, il se peut que le tarif initial ait évolué entre la signature du contrat et sa reconduction.

Par exemple, si en janvier 2020 vous avez souscrit au contrat d’électricité Easy Fixe d’Engie (durée de 1 an, en monohoraire), votre tarif était de 8,160 c€/kWh. Mais si vous bénéficiez de la promotion, vous ne deviez payer que 5,712 c€/kWh. Au terme du contrat et de la promotion, le nouveau tarif en cas de reconduction était celui en vigueur en janvier 2021, c’est-à-dire de 8,760 c€/kWh.

Précisions: notez qu’il s’agit d’un exemple délibérément simplifié. Dans les faits, le tarif appliqué aurait plutôt été celui de novembre ou de décembre 2020 et pas de janvier 2021. En effet, le fournisseur doit normalement vous prévenir au moins un mois à l’avance de la reconduction.

2. La durée du contrat est supérieure à celle de la promotion

C’est le cas par exemple si vous avez souscrit un contrat de deux ou trois ans, mais que la promotion qui vous est accordée n’est valable qu’un an. On ne parle alors pas de « reconduction » de contrat, mais plutôt d’une correction du prix.

Dès la fin de la promotion, vous serez facturé aux conditions initialement attribuées à ce type de produit, et ce, jusqu’au terme de votre contrat. Il sera alors éventuellement reconduit si vous ne faites pas les démarches pour changer de contrat.

Comparez maintenant les offres d’énergie et réduisez votre facture ! 225€ euros économisés en moyenne grâce à notre comparateur. Découvrez le montant de vos économies.
Je compare et j'économise Comparateur gratuit

Un manque de communication à déplorer ?

Malgré l’importance que ce changement de tarif revêt (jusqu’à 30 % en plus !), de nombreux clients ne se rendent pas compte de ce qui se passe. La faute à un manque de communication de la part des fournisseurs ? Ceux qui ont signé l’accord gouvernemental visant à protéger le consommateur sont pourtant tenus de prévenir explicitement leurs clients du renouvellement imminent de leur contrat, et ce, au moins un mois à l’avance.

Dans les faits, cet accord comporte néanmoins quelques faiblesses :

  • Il n’y a aucune obligation pour les fournisseurs d’y adhérer. Certains comme Mega, par exemple, ne l’ont jamais signé. Ils peuvent donc décider de ne pas vous prévenir de la reconduction tacite de votre contrat.
  • Les moyens de communication n’y sont pas imposés avec précision. Il est seulement question d’informer le client « par écrit ou sur un support durable ». Ainsi, si pour l’une ou l’autre raison, votre courrier s’égarait, vous pourriez manquer l’information.
  • Votre accord au renouvellement n’est pas nécessaire, tant que le fournisseur vous propose le même produit (ou équivalent), au tarif le plus avantageux (sans promotion).
  • Le fournisseur n’est pas obligé de préciser que le tarif mis à jour est plus élevé que celui dont vous bénéficiez actuellement. Par contre, il doit mentionner clairement que vous pouvez comparer vos prix sur le site web des régulateurs régionaux.

Tous ces détails font que le renouvellement de votre contrat ou la correction de son prix peut s’effectuer en toute discrétion. Néanmoins, il est toujours possible de s’en rendre compte en consultant votre espace client, puisque la carte tarifaire de votre contrat y sera toujours disponible. Si vous n’y avez pas accès, vous pouvez toujours en faire la demande auprès de votre fournisseur.

Notez que, mis à part le prix, les autres caractéristiques de votre contrat renouvelé doivent rester identiques.

Les fournisseurs belges dans le collimateur du régulateur

La CREG, régulateur fédéral, pointe du doigt cette pratique ainsi que celle des contrats dormants à cause de leur manque de transparence. En effet, bien souvent, un client ne se rendra pas compte que sa facture d’électricité augmente parce que sa promotion est arrivée à échéance. Il aura plutôt tendance à penser que ce nouveau tarif de reconduction suit l’inflation naturelle des prix. D’autres clients moins regardants ne remarqueront peut-être même pas la reconduction tacite de leur contrat ni la hausse de prix.

En réaction, le Gouvernement a demandé à certains fournisseurs tels que Luminus, Eneco, Mega et Lampiris de présenter un plan d’action concernant les renouvellements de contrats menant à des produits dormants. Pour rappel, il s’agit de cas particuliers de reconduction de contrat, avec un produit qui n’est plus activement proposé par le fournisseur.

 À terme, la CREG désire mettre fin à ce type de produit et pousser les consommateurs à comparer plus régulièrement leur contrat. Toutefois, les discussions semblent ne concerner que ce cas très spécifique de contrats dormants, et non des reconductions après promotions. Les fournisseurs d’énergie feraient pourtant bien d’améliorer leur communication envers leurs clients à ce propos également.

Comment résilier un contrat d’énergie en reconduction tacite ?

La bonne nouvelle pour les consommateurs, c’est qu’ils peuvent interrompre leur contrat d’énergie à tout moment, sans délai de préavis ni frais d’indemnité (restez cependant attentif aux conditions de promotions qui peuvent influencer la façon dont la redevance est calculée). Si vous souscrivez un contrat d’électricité d’une durée de 3 ans par exemple, vous n’êtes absolument pas tenus d’attendre l’échéance de cette période pour changer de formule tarifaire.

Résiliation de contrat d'énergie

En bref, pour couper court à un renouvellement de contrat, il vous suffit donc d’en conclure un autre. Tout simplement. Les démarches administratives à ce niveau ont été grandement simplifiées au cours des dernières années. Ainsi, si vous décidez de changer de fournisseur, aucune lettre de résiliation ne sera requise. Vous devez seulement confirmer votre souscription auprès de votre nouveau fournisseur. Ce dernier se charge ensuite de prévenir votre ancien fournisseur et d’entreprendre les démarches de résiliation à votre place. Vous ne devez intervenir que pour communiquer l’index de vos compteurs au moment où votre contrat prend fin chez l’un et débute chez l’autre.

>> Lire aussi : Comment résilier facilement un contrat d’énergie ?

Quid si vous désirez garder le même fournisseur ? Vous avez alors le choix d’accepter les nouveaux tarifs, ou bien d’opter pour un autre produit proposé par le fournisseur en question. Notez toutefois que, puisque vous restez client, vous n’entrez plus dans les conditions pour bénéficier d’une promotion de bienvenue. Le tarif standard initial s’appliquera alors dès le départ.

Quel fournisseur d'énergie vous convient le mieux ? Faites un comparatif pour le savoir !

Conclusion : comparez vos prix avant l’échéance de votre contrat !

Dans tous les cas, vous avez tout intérêt à comparer vos prix lorsque votre période de promotion touche à sa fin. L’idéal serait par exemple de le faire un mois avant. Par défaut, comptez sur votre proactivité plutôt que sur la communication de votre fournisseur.

Voici comment vous y prendre :

1. Votre contrat a-t-il bénéficié d’une grosse promotion lors de votre souscription ? Si oui, vérifiez jusqu’à quelle date la promotion est valide, ainsi que les prix appliqués hors promotion. Vous pouvez pour ce faire vous rendre sur votre espace client en ligne ou bien demander l’information à votre fournisseur.

2. Comparez votre tarif de reconduction avec les offres du marché. Utilisez pour ce faire un comparateur de prix agréé par le régulateur, tel que Comparateur-Energie.be.

  • Si votre promotion n’est plus d’application, il est vivement conseillé de faire un comparatif tout de suite.
  • Si votre promotion est toujours active, il n’est pas nécessaire de comparer vos prix immédiatement. Vous pouvez attendre qu’il ne reste plus qu’un mois avant l’échéance de la promotion.

3. Selon les résultats que vous obtenez, procédez de l’une des manières suivantes :

  • Votre tarif reste plus intéressant que les autres ? Parfait, vous n’avez rien à faire pour l’instant ; recomparez vos tarifs 6 à 12 mois plus tard.
  • Vous avez trouvé un contrat plus intéressant, bénéficiant éventuellement d’une nouvelle promotion ? Souscrivez-y directement en ligne via notre comparateur certifié.

4. Vous recevrez ensuite une confirmation de la part de votre nouveau fournisseur. Il se chargera alors d’effectuer la résiliation de votre ancien contrat avant sa reconduction automatique. Une demande de relevé de compteur vous parviendra ensuite dans les prochains jours afin de finaliser l’opération.

5. Retenez bien les conditions de la promotion et prévoyez dans votre calendrier de refaire un nouveau comparatif un mois avant qu’elle n’arrive à échéance (généralement au bout d’un an).

Vous avez des encore des questions sur les reconductions de contrat et les tarifs appliqués ? N’hésitez pas à nous contacter gratuitement au 0800 37 369. Un conseiller énergie de Comparateur-Energie.be se fera un plaisir de vous aider à y voir plus clair !

Découvrez vite les promotions spéciales des fournisseurs sur Comparateur-Énergie.be !
Je compare gratuitement Je réalise en moyenne 225€ d'économies
Réactions4